Home > Actualités & Analyses Forex > Les marchés de l’énergie en 2021 – vers des politiques plus vertes

Les marchés de l’énergie en 2021 – vers des politiques plus vertes

L’année dernière a été marquée par une forte baisse de la demande d’énergie due à la pandémie. Au cours des mois de mars, avril et mai, la demande mondiale d’énergie a chuté de manière significative, la mobilité ayant atteint des niveaux sans précédent. 

L’un des graphiques financiers les plus spectaculaires de l’année dernière est celui qui montre que le prix du pétrole est descendu sous zéro pour la toute première fois. Il illustre bien l’évolution des marchés de l’énergie et l’impact de la pandémie.

Cette année est l’année du retour de la catastrophe de la pandémie. Avec la mise en place de vaccins efficaces, les tendances de la demande énergétique commencent à se redresser. En outre, le monde développé signale un net changement vers des politiques d’énergie verte, un changement adopté par la nouvelle administration américaine.

Que peut-on attendre des marchés de l’énergie en 2021 ?

Hier, Janet Yellen, la nouvelle secrétaire au Trésor américain, a témoigné devant le Sénat comme procédure normale avant d’accepter le poste. Elle a souligné que l’accent sera mis dans les années à venir sur les projets d’énergie verte et a même mentionné que l’administration Biden veut créer un marché robuste des véhicules électriques. Ce témoignage s’inscrit dans la lignée de ce que font les Européens avec le Green Deal, ainsi qu’avec les sociétés du secteur privé qui émettent des obligations vertes.

Les marchés européens de l’énergie éolienne et solaire devraient connaître une croissance de 8 %, respectivement 13 % en 2021 en termes de capacité supplémentaire. L’investissement, estimé à environ 60 milliards d’euros, sera principalement réalisé dans des pays comme l’Irlande, l’Espagne et le Portugal, où se déroulent déjà la plupart des projets actuels.

Lorsque l’on examine les projets verts, il faut également tenir compte de la demande, et pas seulement de l’offre. En d’autres termes, le monde doit être en mesure de consommer le surplus d’énergie, et cela peut provenir soit d’une réduction de la consommation de combustibles fossiles, soit d’une augmentation de la mobilité, ou des deux.

Le pétrole reste le gros éléphant dans la pièce et continuera à jouer un rôle essentiel dans le mix énergétique dans les décennies à venir. Mais pour la première fois depuis longtemps, nous voyons les puissances économiques mondiales se rassembler et chanter d’une seule voix : lutter contre le changement climatique et favoriser les investissements dans des projets verts.

En 2021, le marché du pétrole devrait se resserrer. La grande inconnue reste la politique américaine à l’égard de l’Iran. Si les États-Unis reviennent à la table des négociations sur l’accord avec l’Iran, quelques millions de barils par jour arriveront sur le marché, ce qui signifie que l’OPEP et ses amis devront à nouveau ajuster leur politique pour tenir compte de la nouvelle quantité.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.