Home > Actualités & Analyses Forex > Les marchés financiers face à une prophétie auto-réalisatrice

Les marchés financiers face à une prophétie auto-réalisatrice

Depuis la perte du triple « A » des Etats-Unis, les marchés financiers semblent s’orienter vers une nouvelle crise qui pourrait avoir des conséquences plus dévastatrices pour l’économie mondiale que celle de 2008. Evènement de l’été pour les investisseurs, la crise de la dette oriente de nouveau le monde vers une récession, moins de deux ans après en être sorti.

Craignant une détérioration de la situation, les opérateurs de marché vendent, ce qui entraîne la chute des principaux actifs financiers, et ainsi de suite. C’est ce qu’on appelle une prophétie auto-réalisatrice en finance. Dans l’espoir de préserver leurs avoirs contre une crise, les investisseurs vendent mais, en agissant ainsi, ne font que précipiter une situation désastreuse pour la finance mondiale.

Le phénomène fut très sensible sur les places boursières mondiales depuis vendredi. Le rouge semble désormais être la couleur qui sied le mieux aux bourses. Hier, la tourmente a, à son tour, touché l’Amérique latine avec des dégringolades sans commune mesure avec l’Europe. Santiago a perdu 6.96% à la clôture, moins que Lima avec une perte de 7.03% et surtout moins que les deux principales bourses du continent, Sao Paulo avec -8% et Buenos Aires avec -10.73%. L’Asie ne fut pas en reste ce matin avec une chute à l’ouverture de plus de 10% de Séoul mais un rattrapage s’est opéré en cours de séance permettant à la Bourse de clôturer avec une baisse de 3.6%. L’Europe devrait, prochainement, ouvrir dans des conditions similaires.
Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.