Home > Actualités & Analyses Forex > Les mesures de relance budgétaire américaines stimulent les marchés financiers

Les mesures de relance budgétaire américaines stimulent les marchés financiers

À quelques semaines des élections américaines, les marchés financiers se concentrent sur la taille du deuxième plan de relance budgétaire. L’enjeu n’est pas de savoir s’il y aura davantage d’assouplissement budgétaire, mais de savoir quelle en sera l’ampleur et quel en sera le calendrier. 

Dans le cas d’une « vague bleue », c’est-à-dire si les démocrates remportent également le Sénat, un énorme paquet fiscal est prévu, avec de bonnes nouvelles pour les secteurs des matériaux ou des infrastructures. Dans le cas d’une victoire des républicains, l’accent est mis sur de nouvelles réductions des taux d’imposition. En fait, peu après les élections de 2016, les républicains ont mis en place l’une des réductions de taux les plus attendues (c’est-à-dire l’impôt sur les sociétés). Cette fois, les préparatifs sont faits pour une réduction plus prononcée des taux d’imposition à différents niveaux et d’une plus grande ampleur.

Toutefois, personne ne sait si les marchés auront un paquet fiscal sur la table avant ou après les élections. De plus, que se passera-t-il si le résultat des élections est contesté ? En fait, cela signifie que tout paquet fiscal sera reporté, et c’est ce qui fera baisser les marchés si cela se produit.

C’est pourquoi toute nouvelle issue de l’espace fiscal américain se traduit par des mouvements importants des indices boursiers. C’est pourquoi les traders et les investisseurs ont tout intérêt à comprendre au moins certains des fondements de la politique budgétaire et les implications des décisions budgétaires pour l’économie dans son ensemble.

La politique budgétaire comme complément de la politique monétaire

Une banque centrale réagit en resserrant ou en assouplissant les conditions monétaires dans une économie. Lorsque le taux officiel (c’est-à-dire le taux des fonds fédéraux aux États-Unis) est supérieur au taux économique neutre, la banque centrale applique une politique monétaire de contraction. À l’inverse, lorsqu’il est inférieur, on dit que la banque centrale applique une politique monétaire facile ou expansionniste. Le défi, bien sûr, est d’estimer la croissance moyenne et d’appliquer l’inflation attendue pour atteindre le taux économique neutre.

Il en va de même pour l’espace budgétaire ; mais cette fois-ci, c’est le gouvernement et non la banque centrale qui est responsable des politiques de contraction ou d’expansion. Les mesures de politique fiscale affectent le budget, c’est-à-dire la différence entre les recettes et les dépenses. Lorsque le gouvernement applique une politique fiscale expansionniste, les réductions des taux d’imposition, par exemple, laissent plus de revenus disponibles pour les dépenses, et l’espoir est que le consommateur réagira en investissant dans de nouvelles entreprises ou en augmentant sa consommation.

Ce n’est là qu’un exemple de l’effet d’une mesure de politique fiscale expansionniste, mais dans le même ordre d’idées, nous avons des investissements dans les infrastructures, l’éducation, la santé, etc.

Tout assouplissement budgétaire vient compléter la politique monétaire déjà facile. C’est une raison supplémentaire pour laquelle la bourse restera probablement avec un ton d’enchères tant que les négociations sur la relance budgétaire seront sur la table.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.