Home > Actualités & Analyses Forex > Les obligations d’État en euros sont entrées dans l’histoire en 2020

Les obligations d’État en euros sont entrées dans l’histoire en 2020

L’économie mondiale est fortement dépendante de l’évolution des marchés de la dette. Les gouvernements, ainsi que les entreprises, émettent des dettes pour diverses raisons – pour financer de grands investissements dans les infrastructures ou des plans d’expansion. 

Il ne fait aucun doute dans le monde de l’investissement que les marchés de la dette facilitent la croissance économique, même si des inquiétudes ont été soulevées ces dernières années quant au fait que la plupart des dettes nouvellement émises servent généralement à couvrir un déficit commercial.

Un déficit commercial n’est pas une mauvaise chose, tant que le gouvernement a la capacité de le maintenir. L’année 2020 a vu une intervention massive des gouvernements dans l’espace budgétaire et monétaire. Bien que les banques centrales des pays développés soient indépendantes, elles agissent comme une banque pour le gouvernement, les deux institutions doivent donc être considérées comme interdépendantes.

Le fonds de relance de l’UE a eu un impact positif sur les obligations d’État de l’UE

Lorsqu’ils examinent le risque lié au crédit, les investisseurs tiennent compte des éléments suivants : la liquidité du marché, le risque de déclassement et le risque de spread. Parmi les trois, le risque de spread revêt une importance particulière. Il est surtout interprété dans le monde des entreprises, car les obligations d’entreprises sont considérées comme plus risquées que les obligations d’État. En tant que tel, l’écart plus élevé par rapport à une référence indique le risque de l’obligation.

Une analyse similaire est faite lors de la comparaison d’obligations souveraines. L’Italie et l’Espagne sont depuis longtemps des économies en difficulté dans la zone euro, et l’écart, ou la différence, entre les rendements italien et espagnol de 10 ans par rapport au bund allemand sur une période similaire est souvent considéré comme la référence en matière de risque de crédit pour l’Europe. Par exemple, pendant la grande crise financière de 2008-2009 ou pendant la crise souveraine de 2012 causée par les problèmes de la dette grecque, les écarts ont augmenté par rapport à la référence, ce qui a rendu difficile pour les deux pays de faire appel aux marchés financiers pour obtenir davantage de financement.

Pourquoi les rendements augmenteraient-ils ou diminueraient-ils, modifiant ainsi le risque d’une obligation ? La réponse vient de la solvabilité. Plus le rendement et le risque sont élevés, plus le rendement et le risque sont faibles. Plus le rendement et le risque sont faibles, plus le rendement et le risque sont élevés.

En 2020, l’Europe s’est réunie pour réagir ensemble aux besoins de financement générés par la pandémie de COVID-19. Le Fonds européen pour la relance économique a eu un impact immédiat sur les obligations d’État, ce qui a eu pour effet de faire baisser le rendement des obligations espagnoles à 10 ans vers la fin de l’année.

À partir du moment où l’UE a annoncé la création du Fonds de relance, les écarts de rendement par rapport aux obligations allemandes ont considérablement diminué. L’Europe a ainsi gagné la confiance des investisseurs et a accès à des conditions de crédit très bon marché sur les marchés financiers internationaux, ce qui est positif pour les économies européennes qui luttent contre la récession provoquée par le coronavirus.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.