Home > Actualités & Analyses Forex > Les prix de la bourse pourraient-ils encore baisser ?

Les prix de la bourse pourraient-ils encore baisser ?

Le marché boursier américain s’est révélé être de facto le leader du marché pour le monde de l’investissement depuis le début de la pandémie de coronavirus. Souvent, la volatilité des autres actifs a augmenté de manière significative lorsque le marché au comptant était ouvert, tout en diminuant fortement en dehors des heures de bourse. 

La semaine dernière, les marchés ont réagi de façon négative au message de politique monétaire de la Fed. Alors que le maintien du taux des fonds fédéraux à un niveau plus bas et l’engagement de le maintenir à ce niveau pendant une longue période, est un message de politique monétaire expansionniste, les actions se sont effondrées et ont clôturé la semaine dans le rouge.

Que nous réserve la semaine à venir ?

Le marché boursier américain pour la semaine à venir

Il convient de mentionner plusieurs facteurs susceptibles d’affecter le marché boursier aux États-Unis dans les jours à venir. Comme mentionné précédemment, il ne s’agit pas seulement du marché boursier – le marché des devises a également été très corrélé aux mouvements des actions en 2020.

D’une part, les changements d’évaluation vont probablement entraîner une volatilité cette semaine. Oui, le marché boursier est cher par rapport au taux d’actualisation, mais si l’on considère que les rendements obligataires plus faibles que les multiples plus élevés ont une explication et peuvent être maintenus à l’avenir.

Par exemple, la croissance économique de 1996 en Amérique a fait craindre une bulle boursière. Le président de la Fed de l’époque, Alan Greenspan, a mis en garde contre une exubérance irrationnelle – mais le marché boursier ne s’est pas négocié à des multiples aussi élevés que ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Aujourd’hui, le ratio cours/bénéfices sur douze mois du S&P500 est de 21x, mais les rendements obligataires sont bien inférieurs à 1%, contre 6% en 1996. Par conséquent, des valorisations plus élevées peuvent être justifiées par des rendements obligataires plus faibles.

D’autre part, cette semaine marque une étape importante dans « l’aventure » européenne de l’émission conjointe de dettes. La réunion du Conseil européen de cette semaine pourrait s’avérer importante pour l’euro et les actifs investissables en euros.

Si le message du Conseil européen est positif et qu’un consensus est atteint sur le fonds de relance, ce sentiment positif est suffisant pour être responsable d’une prise de risque qui pourrait s’avérer contagieuse pour d’autres marchés boursiers dans le monde.

Enfin et surtout, les bénéfices des entreprises du deuxième trimestre commenceront à faire la une des journaux et nous assisterons à une forte volatilité, en particulier en dehors des heures de bourse. Si le marché parvient à rebondir après cette liquidation, il le fera grâce à une combinaison de données économiques positives et de nouvelles améliorations sur le plan macroéconomique.

Toute nouvelle positive issue de la lutte contre la pandémie ne fera que susciter davantage d’enthousiasme.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.