Home > Actualités & Analyses Forex > Les prix ISM pourraient indiquer une augmentation de l’inflation pour 2021

Les prix ISM pourraient indiquer une augmentation de l’inflation pour 2021

Le prix de l’ISM (Institute of Manufacturing Management) a atteint 89,6, un niveau qui pourrait entraîner une hausse de l’inflation dans les mois à venir

Au début de chaque mois, les données de l’ISM pour les 30 jours précédents sont rendues publiques. L’indice ISM est composé des 300 principales entreprises manufacturières. Les traders examinent généralement la composante emploi des données manufacturières et non manufacturières pour tenter de deviner le prochain chiffre des emplois non agricoles.

Les analystes interrogés par le Dow Jones et le Wall Street Journal ont estimé que l’indice ISM pourrait atteindre 65 %. L’ISM manufacturier pour le mois d’avril a été publié hier à 60,7 contre des attentes de 65. Bien que ces données soient bien en deçà des attentes du marché, elles témoignent néanmoins d’un secteur en expansion et, surtout, d’une hausse des prix.

Le PMI manufacturier ralentit alors que les prix payés pourraient augmenter

Lors de l’interprétation des indices PMI (Purchasing Managers’ Index), les traders doivent toujours surveiller de près le niveau 50. Il s’agit du niveau qui fait la distinction entre la contraction et l’expansion économique, donc lorsque les prix franchissent ce niveau, les traders peuvent s’attendre à une action sur les prix.

Dans le cas des États-Unis, les données ISM sont l’équivalent des publications de l’indice PMI total dans d’autres parties du monde, le secteur des services ayant généralement plus d’importance que celui de la fabrication.

Cependant, pendant la pandémie, les services ont chuté, et le secteur manufacturier a fait valoir son rôle dans la croissance économique future. Bien qu’il ait déçu en avril, se repliant à 60,7, il reste fort par rapport au niveau de 50.

Les nouvelles commandes ont chuté de 3,7 points à 64,3, la production de 5,6 points à 62,5, tandis que l’emploi a reculé de 4,5 points à 55,1. Rappelez-vous que l’emploi offre un indice pour les données NFP dans quelques jours, et que le déclin suggère la prudence avant les données sur l’emploi prévues vendredi prochain.

Pourtant, ce n’est pas la sous-composante de l’emploi qui inquiète, mais les prix payés. Ils sont passés à 89,6, un niveau stupéfiant. Depuis les années 1970, les prix payés n’ont été qu’une seule fois supérieurs à 90, et lorsque cela s’est produit, un krach immobilier a commencé. Les prix payés étant une mesure relative, il convient de mentionner que les données ne resteront élevées que si les pressions augmentent continuellement.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.