Home > Actualités & Analyses Forex > Les résultats de la vaccination COVID-19 stimulent l’optimisme économique

Les résultats de la vaccination COVID-19 stimulent l’optimisme économique

En novembre dernier, le monde a vu, pour la première fois lors de la pandémie COVID-19, la lumière au bout du tunnel. Plus précisément, pendant trois semaines consécutives en novembre, le monde a découvert que trois sociétés pharmaceutiques différentes avaient obtenu des résultats positifs lors de leurs tests de vaccins COVID-19 potentiels. 

Depuis ces annonces, l’optimisme a gagné les marchés financiers. Les marchés boursiers du monde entier se sont ralliés sur la base de données positives, les actifs ont gonflé (par exemple les commodités) et tous les yeux sont tournés vers la vitesse à laquelle les économies vont rebondir.

Aux États-Unis, pour la première fois depuis octobre, les nouveaux cas de coronavirus sont passés sous la barre des cinquante mille. En d’autres termes, plus de douze États américains ont signalé moins de cent cas pour un million d’habitants. En outre, le président Biden a rendu public cette semaine le fait que d’ici la fin avril, les États-Unis mettront des vaccins à la disposition de toute leur population adulte.

Les États-Unis en tête de la relance économique

Les efforts des États-Unis dans la campagne de vaccination porteront leurs fruits. Comme le suggère la diminution du nombre de cas, les vaccins fonctionnent. Actuellement, les États-Unis administrent environ 2,5 millions de piqûres par jour, et s’efforcent d’en augmenter le nombre au cours de la période à venir. D’énormes efforts sont entrepris d’un point de vue logistique pour sortir de la pandémie, au moins localement, le plus rapidement possible.

Il y a un prix à gagner. Plus vite l’économie écrasera la pandémie, plus vite elle en tirera des bénéfices économiques.

En d’autres termes, les États-Unis agiront en tant que fabricant et premier pays exportateur vers d’autres parties du monde, tout en continuant à se concentrer sur la crise sanitaire. Comme il s’agit de la plus grande économie du monde, les enjeux sont élevés.

Les choses sont différentes dans la plupart des autres régions du monde. Bien que les vaccins mondiaux devancent désormais les infections virales mondiales, la route est encore longue avant que le monde n’en termine avec la pandémie. Des années, peut-être, et les économies mieux positionnées seront florissantes, tandis que d’autres dépendront d’elles.

Prenons l’Europe, par exemple. La France n’a utilisé qu’un quart des doses de vaccin AstraZeneca qui lui ont été livrées. Cela représente un taux d’utilisation de 24 %, et la raison la plus souvent invoquée par les autorités est que les gens hésitent à se faire vacciner.

Les gouvernements européens ont échoué à la fois à assurer la distribution des vaccins en temps utile et à communiquer à la population l’importance de la vaccination. Ainsi, dans une course contre la montre pour mettre fin à la pandémie et amorcer la reprise économique, les États-Unis mènent une course décisive.

Les marchés financiers ne reflètent peut-être pas encore les différences économiques – mais ils le feront. Habituellement, le premier endroit où l’on peut le constater est le marché des devises. Par conséquent, le préjugé est qu’à partir de ce moment, le dollar américain trouvera des offres sur chaque baisse.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.