Home > Actualités & Analyses Forex > Les revenus des ménages britanniques durement touchés par le coronavirus

Les revenus des ménages britanniques durement touchés par le coronavirus

COVID-19 fait payer son tribut à l’économie mondiale, car il a un impact sur les économies développées, émergentes, en développement ou frontalières.

Un récent document de l’Institut d’études fiscales du Royaume-Uni révèle une forte baisse de l’emploi, des revenus et des gains depuis le début de la pandémie.

Comme c’est le cas pendant les crises, le cinquième des ménages les plus pauvres a vu ses revenus médians diminuer de 15 % entre janvier et mai 2020, dépassant la baisse de 8 % des autres segments.

Aucun signe de reprise en mai

Le mois d’avril a été marqué par une baisse brutale des salaires, des revenus et de l’emploi, et l’on espérait que le mois de mai serait marqué par une amélioration dans ces trois domaines. Cependant, la baisse s’est poursuivie, le nombre d’emplois ayant diminué de 4 % par rapport à avril, ce qui a exercé une pression sur les revenus des ménages.

Comme le cinquième le plus pauvre de la population a été le plus durement touché, la tendance à la hausse du non-paiement des factures des ménages s’est accentuée en mai. La détérioration révèle que moins de ménages payaient leur hypothèque, leur loyer et leur taxe d’habitation, respectivement de 14 %, 11 % et 9 %. Cela suggère que les ménages ont du mal à joindre les deux bouts, car la crise persiste et les perspectives économiques ne s’améliorent pas.

Pour l’avenir, le plus grand problème vient du marché du travail et de l’incapacité de l’économie à créer suffisamment d’emplois dans la nouvelle normalité pour dépasser le nombre d’emplois perdus. À titre de comparaison, les années 2007-2008 et 2018-2019 ont été marquées par une augmentation du taux d’emploi au Royaume-Uni dans l’ensemble de la distribution des revenus, mais les gains les plus importants ont été observés dans la partie inférieure de la distribution, pour les ménages se situant autour du seuil de pauvreté officiel. Or, ce sont précisément ces ménages qui sont les plus touchés par la crise économique actuelle.

En raison de l’incertitude de Brexit, la situation à laquelle est confrontée l’économie du Royaume-Uni est bien plus difficile qu’elle ne le serait autrement. Le marché des devises est le premier à refléter l’indécision des investisseurs, car la livre britannique est l’une des devises les plus faibles des économies développées.

La Banque d’Angleterre a une tâche difficile devant elle, se battant pour fournir des liquidités aux entreprises afin d’éviter les faillites et d’autres pertes d’emplois. Du point de vue de la politique monétaire, les décisions prises par la banque centrale n’affectent pas seulement le taux d’inflation, mais aussi l’emploi et, en fin de compte, les revenus des ménages, terriblement touchés par la pandémie.

COVID-19 a mis un terme à la mondialisation telle que nous la connaissions. Les pays sont contraints de faire face seuls à la crise économique, et la décision Brexit de 2016 place le Royaume-Uni dans une position délicate en ces temps difficiles.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.