Home > Actualités & Analyses Forex > L’EUR/USD suit de près l’indice des prix à la consommation des États-Unis – Que signifie-t-il pour la paire ?

L’EUR/USD suit de près l’indice des prix à la consommation des États-Unis – Que signifie-t-il pour la paire ?

L’EUR/USD a connu l’une des plus fortes performances du tableau de bord des devises en avril et mai. Que nous réserve le reste de l’année ?

La paire EUR/USD est souvent considérée comme l’une des paires de devises les plus importantes du tableau de bord des devises. En effet, elle représente environ la moitié de l’indice du dollar, et l’EUR/USD est donc considérée comme une référence pour la force ou la faiblesse du dollar.

Au cours du premier trimestre de l’année, l’EUR/USD a perdu plusieurs gros chiffres (c’est-à-dire plusieurs centaines de pips). Il s’est tradé jusqu’à 1,23 et au-delà en janvier, pour retomber à 1,17 vers la fin mars.

Mais ensuite, tout a changé. La réticence de la BCE à étendre le programme PEPP, son incapacité à communiquer ses intentions au marché et la volonté de la Fed de conserver une position accommodante ont créé un environnement haussier pour l’EUR/USD. Depuis le début du mois d’avril, la paire est passée de 1,17 à 1,22.

Pourtant, il y a une autre corrélation intéressante à surveiller dans le mois à venir. Malgré ce que la Fed et la BCE peuvent faire ou ne pas faire, la paire a suivi de près la différence d’inflation de base, ou l’inflation avancée sur cinq mois par rapport à l’IPC de base américain.

Faiblesse de l’EUR/USD au cours du second semestre 2021 ?

Les données d’avril sur l’inflation aux États-Unis ont accru la pression sur la Fed. La hausse de l’inflation suggère qu’au cours de l’été, l’économie américaine risque de surchauffer. Cela signifie que la Fed pourrait avoir besoin de changer son signal dovish en un signal plus neutre, ou peut-être même un peu hawkish.

Tous les membres de la Fed, et certains autres banquiers centraux dans le monde, ont laissé entendre que le récent pic d’inflation n’est que transitoire. Plus précisément, ils la voient s’estomper plus tard dans l’année ou au début de l’année suivante.

Comme le montre le graphique ci-dessus, si tel est le cas, l’EUR/USD suit religieusement le différentiel entre les attentes et l’inflation sous-jacente. Au cours des cinq dernières années, il n’a pas manqué une seule variation.

Par conséquent, si nous devons interpréter le futur mouvement de l’EUR/USD en nous basant uniquement sur le graphique ci-dessus, l’une des deux choses suivantes pourrait se produire. Soit l’EUR/USD tombe à 1,05, puis saute à 1,30, suivi d’un mouvement sous 0,9, soit il tombe simplement sous la parité. Dans les deux cas, la corrélation suggère un mouvement à la baisse dans les mois à venir, malgré la force de la paire au cours des deux derniers mois.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte