Home > Actualités & Analyses Forex > L’euro insensible aux comptes de la BCE

L’euro insensible aux comptes de la BCE

Il y a quelques années, la BCE a présenté sa version du procès-verbal publié par la Réserve fédérale des États-Unis. Appelé « comptes de la BCE », le procès-verbal révèle les discussions qui ont eu lieu lors de la précédente réunion de la BCE, ce que les membres du Conseil des gouverneurs ont dit et comment chacun d’eux considère la déclaration de politique monétaire. 

Les comptes ou les procès-verbaux sont importants pour les acteurs du marché pour plusieurs raisons. L’un des points les plus pertinents à considérer est qu’ils augmentent la transparence et l’orientation vers l’avenir, ce qu’une banque centrale s’efforce de réaliser.

Ton hawkish à la BCE

Les comptes de la BCE contenaient une déclaration un peu hawkish. Le communiqué de presse indique que la BCE considère que la taille actuelle du PEPP (Programme d’achat d’urgence en cas de pandémie) est appropriée, et qu’elle représente un plafond, qui va de l’avant. Le manque de flexibilité de l’objectif du PEPP est un argument fallacieux dans le sens où la BCE ne ferait pas plus d’efforts pour assouplir les règles plus tard.

Le programme PEPP n’est rien d’autre qu’un assouplissement quantitatif, destiné à créer de la monnaie digitale et qui a un impact sur le bilan de la BCE. Son effet secondaire, en temps normal, est une monnaie plus faible.

Cependant, lors d’une crise aussi unique que celle du coronavirus, la déclaration de la BCE est difficile à interpréter. D’une part, toute allusion à l’arrêt imminent de l’assouplissement quantitatif doit être considérée comme une déclaration hawkish. D’autre part, la proactivité des banques centrales dans la réponse à la crise a été considérée comme hawkish, même si elle a signifié un assouplissement quantitatif.

L’euro n’a pas bougé lors de la publication des comptes. Son sort dépend largement du dollar et de la performance des marchés boursiers américains.

Depuis que la Fed a abaissé les taux à zéro et que pratiquement toutes les grandes banques centrales ont fait de même, les traders ne sont plus guère incités à rechercher le rendement sur le marché des devises. Par conséquent, le marché boursier et le dollar américain déterminent l’action des prix, évoluant dans une corrélation étroite et directe.

L’EURUSD est passé de 1,1960 à 1,18 hier, principalement en réaction au procès-verbal de la Fed publié un jour plus tôt. La grande question qui se pose est la suivante : si l’indice du dollar a atteint son plus bas niveau, quelles en seraient les conséquences pour le dollar et le marché boursier ? Avec les élections américaines qui approchent, la volatilité sur le marché des devises est susceptible d’augmenter chaque jour à l’approche de la date des élections.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.