Home > Actualités & Analyses Forex > L’Eurogroupe lance aujourd’hui le MES et prépare le prochain sommet Européen

L’Eurogroupe lance aujourd’hui le MES et prépare le prochain sommet Européen

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – Les ministres des finances de la Zone Euro se réunissent aujourd’hui au Luxembourg, dans le duché de son président, Jean-Claude Juncker. Les grands argentiers devraient tenir une réunion qui sera l’anti-chambre du prochain sommet Européen qui réunira cette fois-ci les chefs d’Etat les 18 et 19 octobre. La Grèce et, dans une moindre mesure, l’Espagne, seront le plat du jour avec en entrée le MES et en dessert l’Union bancaire dont Jose Barosso a présenté l’architecture récemment lors du discours annuel de l’Union. Le Portugal, fraîchement de retour sur les marché internationaux de la dette devrait également avoir quelques sujets à mettre au clair.

Le fameux MES, qui aura déjà fait couler beaucoup d’encre (et risque d’en faire couler encore beaucoup…) doit entrer en activité dès aujourd’hui. Klaus Regling, l’actuel président du FESF (basée au Luxembourg selon les lois Luxembourgeoises) sera certainement présent afin de prendre les rennes du fonds doté de 500 milliards d’Euros. 80 milliards apportés au capital doivent être libérés au total mais seulement 32 milliards le seront aujourd’hui, permettant au MES d’avoir d’ors et déjà une capacité de prêt de 200 milliards. Une autre tranche de 32 milliards suivie d’une dernière de 16 seront débloquées plus tard.

A la différence du FESF, le MES sera plus flexible et aura la possibilité de recapitaliser les banques. A peine mis sur pied, le fonds devrait donc être mis rapidement à contribution par l’Espagne dont le secteur bancaire a besoin de 63 milliards d’argent frais d’après les différent audit qui ont été conduit ces derniers mois à la demande du gouvernement de Mariano Rajoy.

Il se dit également que le MES permettra à l’Espagne de garantir 20 à 30 % des obligations qu’elle emmétra dans le futur (Alors que le FESF garantie la totalité des obligations émises par le Portugal, l’Irlande et la Grèce).

Néanmoins, le ministre des finances a clairement fait comprendre que la demande d’aide de son pays n’était pas imminente alors qu’il se dit également que l’Allemagne désire que toutes les aides en un seul paquet avec les très probables plans d’aide pour Chypre et une extension de l’aide apportée à la Grèce. Le rendement de l’emprunt à 10 ans espagnol est aux alentours des 5,70%, trop élevé pour que cela soit viable à long terme mais pas suffisamment pour réclamer une aide de toute urgence…

Enfin, notons que le MES pourra également acheter des obligations sur les marchés secondaires et primaires (marché de l’occasion ou du neuf). Néanmoins, il reste de grandes divergences en ce qui concerne la façon dont devrait être utilisé le fonds et quel sera sa capacité à effectivement lever de l’argent sur les marchés.

La Grèce va bien évidemment encore faire parler d’elle lors de cet Eurogroupe mais étant donné que Angela Merkel se rend demain à Athènes pour rencontrer son homologue, rien ne devrait bouger. Pour rappel, la république demande une extension du programme d’aide de deux ans et a récemment essuyé un refus de la part de Mario Draghi en ce qui concerne un allongement de la maturité des obligations grecques (40 milliards) que la BCE détient. D’autre part, la Troïka a déjà fait capoter l’ambition du gouvernement de présenter un projet de budget le weekend dernier, quelques milliards restant à négocier.

Concernant le Portugal, il va certainement être clairement discuté des conditions qui permettront au pays de voir la BCE autorisé à intervenir sur son marché obligataire. Mario Draghi a déclaré que la BCE n’interviendrait que dans la mesure ou les pays ont déjà retrouvé un accès « total » aux marchés internationaux de la dette. Ce mot « total » va devoir être expliqué car chacun sait que c’est au final à l’Eurogroupe qu’il appartiendra de décider si la BCE doit entrer en piste ou pas.

Dans tous les cas, il semble probable que Jean-Claude Juncker, le président de l’Eurogroupe, ne tiendra pas un discours dans lequel nous aurions de nouvelles informations importantes. Le lancement du MES risque d’être l’arbre qui masque la forêt…

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags: