Home > Actualités & Analyses Forex > L’inflation américaine, plus élevée que prévu, pèse sur le dollar

L’inflation américaine, plus élevée que prévu, pèse sur le dollar

L’inflation augmente aux États-Unis, ce qui fait grimper les actions et baisser le billet vert.

La donnée économique la plus importante de la semaine a été publiée hier – l’inflation américaine pour le mois de mars. Les données ont dépassé les attentes, comme l’ont supposé de nombreux traders, ce qui a entraîné une baisse généralisée du dollar.

Après un bref plongeon sous 1,19 lors de la publication, la paire EUR/USD est passée au-dessus de 1,1950 vers la fin de la journée de trading. Une action similaire a été observée sur d’autres paires de dollars, les investisseurs craignant une hausse de l’inflation ayant fui le dollar.

Ce n’est pas comme si le marché avait été pris par surprise. Les autorités monétaires et budgétaires ont pris des mesures extraordinaires depuis le début de la pandémie. Les politiques monétaires et fiscales sont encore expansionnistes, ce qui fait craindre une inflation encore plus élevée.

Même la Fed a laissé entendre que l’inflation dépasserait l’objectif à un moment donné. L’année dernière, en août, la Fed a modifié son mandat de stabilité des prix, passant de 2 % à « 2 % en moyenne », ce qui laisse entendre aux acteurs du marché que des prix plus élevés sont à prévoir.

Les données économiques publiées récemment laissaient également présager une hausse des prix : les hausses sont plus fréquentes dans le commerce de détail que dans le commerce de gros, et la part nette des entreprises qui prévoient d’augmenter leurs prix reste élevée (34 %). Les données relatives à l’inflation ont donc livré ce que l’on craignait le plus – une inflation plus élevée.

L’inflation devrait culminer autour de 3,8 % en mai

Avec les données de mars, l’inflation aux États-Unis a atteint 2,6 %, et la hausse graduelle se poursuivra probablement dans les mois à venir. Toutefois, lorsque les effets de base commenceront à se calmer (par exemple, les prix de l’énergie, les tensions dans la chaîne d’approvisionnement), l’inflation devrait atteindre un pic autour de 3,8 % en mai.

Qu’est-ce que cela signifie pour les traders de devises ? Le dollar s’est raffermi de manière générale depuis la fin de l’année dernière, principalement en raison de la correction de l’EUR/USD de 1,23 à 1,17 il y a deux semaines. Comme le taux d’échange EUR/USD pèse le plus dans l’indice du dollar, le rebond de l’indice ne devrait pas être une surprise.

Toutefois, l’EUR/USD a trouvé un fort support au niveau de 1,17, car la Banque centrale européenne (BCE) a récemment fait des déclarations hawkish. Par exemple, il n’y a aucun signe d’une augmentation significative des achats de PEPP – un développement hawkish pour l’euro.

Ainsi, une évolution hawkish pour l’euro, associée à une évolution dovish pour le dollar (par exemple, une inflation plus élevée), a contribué à la récente remontée vers 1,20. Ce serait la clé pour l’EUR/USD en termes de résistance à court terme. Une rupture et un maintien au-dessus devrait déclencher plus de stops.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.