Home > Actualités & Analyses Forex > L’inflation canadienne surprend les marchés

L’inflation canadienne surprend les marchés

L’indice canadien des prix à la consommation (CPI) a pris les acteurs du marché par surprise. Le communiqué de presse du ministère des affaires étrangères a augmenté de 0,8 %, contre 0,4 % prévu, et après 0,3 % le mois précédent.

La surprise est venue de l’augmentation constante du territoire négatif d’il y a deux mois. Elle vient en réponse à tous les efforts déployés par la Banque du Canada (BOC) qui a entamé un assouplissement quantitatif en réponse à la pandémie de coronavirus.

Cibles d’inflation au Canada et publication du CPI en juin

Presque toutes les banques des marchés développés ont un objectif d’inflation proche de 2 %. Ce niveau est considéré comme suffisamment éloigné de zéro (évitant ainsi les risques de déflation) et suffisamment bas pour que la valeur de l’argent diminue irrémédiablement.

Au moment où la pandémie a frappé au début de l’année, toutes les banques centrales avaient abaissé le niveau des taux d’intérêt près de la limite du zéro. On s’attendait à ce qu’en cas de récession économique, l’assouplissement de la politique monétaire contribue à faire baisser l’inflation.

Mais cela n’a pas fonctionné. L’ampleur des baisses de consommation et la chute brutale des prix du pétrole ont rendu impossible l’arrêt de la désinflation et, dans une certaine mesure, de la déflation. Il fallait faire plus, et les banques centrales ont tenu leurs promesses : elles ont relancé les programmes d’assouplissement quantitatif, en achetant leurs propres obligations d’État.

Cette stratégie a fonctionné une fois, même si la grande crise financière de 2008-2009 différait de la crise sanitaire actuelle tant par son type que par son ampleur. Mais cette fois-ci, les gouvernements sont intervenus et ont lancé des programmes de relance budgétaire massifs pour aider à atténuer les dommages économiques et les taux de chômage élevés. C’est exactement ce que le BOC et le gouvernement canadien ont fait jusqu’à présent, cinq mois après le début de la pandémie.

Du point de vue du mandat fondé sur l’inflation, les données d’hier sont plus que de bonnes nouvelles. Elles montrent que les principes économiques fonctionnent toujours, même dans une récession sans précédent. En outre, elles montrent que la politique monétaire fonctionne dans la mesure où les banques centrales peuvent contrôler la masse monétaire et, implicitement, la valeur de la monnaie.

Une autre chose à célébrer est le fait que c’est le deuxième mois consécutif où le CPI est supérieur à zéro et en hausse. Une telle reprise en forme de V au-dessus du niveau zéro est plus que bienvenue, et les effets positifs à moyen terme restent à voir.

Le CAD a réagi comme il se doit – il a augmenté à travers le tableau de bord des changes. Pour l’avenir, le rôle de la BOC est de calibrer ses outils de manière à éviter que l’inflation ne retombe sous le niveau zéro, tout en tempérant la hausse constante.

Plus facile à dire qu’à faire !

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte