Home > Actualités & Analyses Forex > L’inflation commence à se manifester en Europe de l’Est

L’inflation commence à se manifester en Europe de l’Est

L’inflation européenne commence à augmenter. En juillet, le taux d’inflation annuel de la zone euro était de 0,4 %, contre 0,3 % en juin. Bien qu’il soit encore loin de l’objectif de 2 % fixé par la BCE, et juste au-dessus du niveau déflationniste (c’est-à-dire le niveau zéro), il constitue un signe encourageant que les actions de la banque centrale fonctionnent dans une certaine mesure, même en cas de récession économique mondiale.

Il peut sembler étrange que les responsables de la politique monétaire ciblent l’inflation – et la poussent spécifiquement vers des niveaux plus élevés. Cependant, les économistes s’accordent à dire qu’une inflation éloignée du niveau zéro, mais pas trop élevée pour affecter la valeur de la monnaie, est bonne pour une croissance économique stable. Ce niveau est celui de 2 %, et c’est celui qui importe le plus dans les échanges sur le marché des devises.

Une inflation inégale dans la zone euro

Contrairement à d’autres banques centrales dans le monde, la BCE a la difficile tâche de définir la politique monétaire des différentes économies. Les conditions sont différentes dans chaque pays, mais la BCE doit trouver une solution unique pour tous.

En juillet seulement, par exemple, la Grèce a été confrontée à une profonde déflation alors que l’inflation en Autriche est proche de l’objectif de 2 % fixé par la BCE. Cela montre, une fois de plus, les différences entre les conditions économiques des pays de la zone euro.

Le graphique ci-dessus montre aussi autre chose. Il montre les données pour tous les pays de l’Union européenne, et pas seulement pour ceux de la zone euro. En regardant de près les pays à droite de l’image, vous remarquerez des noms comme la Hongrie, la Pologne ou la République tchèque. Ces pays ne font pas partie de la zone euro, mais connaissent désormais ce que les économistes appellent une inflation galopante.

C’est une chose de se battre pour que l’inflation descende en dessous, mais proche de 2 % et c’en est une autre de la voir s’élever à 4 %. Et menacer d’aller encore plus loin.

La pandémie a montré, une fois de plus, ce dont les gouvernements et les banques centrales sont capables. Une relance budgétaire et monétaire est nécessaire, mais elle ne doit pas se faire au détriment de la dilution de l’épargne des citoyens.

Nous pouvons constater, une fois de plus, la différence entre les marchés développés et les marchés émergents. D’une part, des conditions monétaires stables garantissent la stabilité des prix, et l’inflation reste bien inférieure à l’objectif fixé. D’autre part, la flambée des prix finit par dévaloriser la monnaie trop rapidement pour que la plupart des ménages puissent réagir. Pas étonnant que l’or soit de nouveau à la mode.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.