Home > Actualités & Analyses Forex > L’inflation de base de la zone euro atteint son niveau le plus bas

L’inflation de base de la zone euro atteint son niveau le plus bas

Une inflation sans précédent a frappé la zone euro pendant la crise du coronavirus et la BCE est confrontée à des temps difficiles. L’inflation sous-jacente, la mesure préférée de la banque centrale pour évaluer l’évolution des prix, est tombée à 0,4 % alors que les prévisions étaient de 0,9 %.

Elle menace de passer en dessous de zéro en territoire de déflation, si la BCE ne fait rien. Mais qu’est-elle censée faire alors que le taux de la facilité de dépôt est déjà inférieur à zéro depuis de nombreuses années et que les deux autres taux, la facilité de prêt marginal et le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement, sont également proches de la limite inférieure ?

La décision de la BCE sur les taux d’intérêt de la semaine prochaine va entraîner une certaine volatilité sur les paires d’euros

Les données de mardi pourraient changer la donne pour la politique monétaire dans la zone euro. Le mandat de stabilité des prix de la BCE signifie une inflation proche du niveau de 2 %, et non proche de zéro. En fait, c’est l’une des raisons pour lesquelles le consensus économique est en accord avec l’objectif de 2 % comme étant un niveau approprié pour une croissance économique soutenue – il est loin du niveau zéro et pas assez élevé pour créer une hyperinflation.

Toutefois, à 0,4 %, le danger déflationniste est réel. En d’autres termes, il menace tout ce que la BCE a fait pendant la crise. Et elle en a fait beaucoup !

Il est donc inutile de fournir aux entreprises des prêts bon marché, de soutenir l’économie des ménages, si les dépenses n’augmentent pas. Si les gens continuent à mettre de l’argent de côté, à reporter la consommation, un cercle vicieux met la BCE sous pression pour qu’elle en fasse plus. Mais plus signifie plus d’assouplissement ou plus d’impression – mais cela ne changera pas grand-chose si, là encore, l’économie ne se redresse pas et que les ménages commencent à dépenser.

L’inflation est le paramètre à surveiller. Lorsqu’elle baisse, comme c’est le cas, cela signifie que la monnaie et la crédibilité de la BCE sont en difficulté. Si elle s’inverse et se rapproche de l’objectif, elle donne à la BCE une marge de manœuvre et lui permet d’équilibrer sa politique de manière à répondre aux besoins de chaque État membre.

La BCE se sent maintenant acculée. Elle doit en faire plus, mais le risque est que nous n’en voyions pas les effets. D’un autre côté, si elle n’en fait pas plus, la monnaie continuera à se renforcer.

Nous avons vu le désespoir de la BCE cette semaine. Lane, son économiste en chef, a fait une intervention verbale pour stimuler l’appréciation de l’euro qui a atteint 1,20 par rapport au dollar.

C’est un phénomène rare pour la BCE – et la preuve vivante des défis qu’elle doit relever.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte