Home > Actualités & Analyses Forex > L’OPEP se réunit alors que les marchés font taire les nouvelles sur le Coronavirus

L’OPEP se réunit alors que les marchés font taire les nouvelles sur le Coronavirus

Aujourd’hui, les yeux du monde de la finance seront tournés vers la réunion de l’OPEP à Vienne pour voir si le cartel va réduire la production de l’offre mondiale en réponse à une récente chute des prix due à la COVID-19. Au cours des dernières semaines, nous avons vu les marchés évoluer de manière synchronisée en fonction de la volatilité créée par le Coronavirus et de la panique mondiale qu’il a provoquée. Les prix du pétrole avaient atteint leur plus bas niveau depuis 300 jours, soit 43 dollars le baril, alors que l’industrie du voyage, et principalement le secteur aérien, connaissait un recul de la demande de vols commerciaux. Cela est également dû aux restrictions de voyage en vigueur dans la plupart des grands aéroports du monde.

Les instruments financiers tels que l’or, qui constituent la mesure ultime de l’incertitude du marché, ont connu des hausses de prix rapides, grimpant jusqu’à 100 dollars sur une période de 7 jours, avant de chuter de près de 80 dollars en une journée de négociation. Lundi, la monnaie refuge a également connu une nouvelle hausse, à l’instar de Tyson Fury lors de son premier combat avec Deontay Wilder, mais n’a pas connu de mouvements de prix significatifs depuis.

Bien que les marchés aient jusqu’à présent réagi avec crainte, les marchés des indices comme le SP500 ont chuté à un rythme similaire lors du choc de 2008, pendant la crise hypothécaire. Mardi et mercredi ont été marqués par une relative stabilité, les marchés se consolidant, voire se redressant. En effet, le taux de mortalité mondial du virus était de 3,4 % mercredi, et le Royaume-Uni fait état de 87 cas. Alors pourquoi les marchés ne réagissent-ils plus ?

Tout d’abord, il faut considérer la décision de la FED de procéder à une réduction d’urgence des taux mardi. Bien que les marchés aient d’abord réagi avec nervosité, les opérateurs semblent maintenant être rassurés sur le fait que les pouvoirs en place sont prêts à faire tout ce qu’il faut pour stabiliser la situation. Cela signifie essentiellement que les traders ont déjà évalué le risque de propagation du virus actuel, ainsi que les impacts qu’il pourrait avoir aujourd’hui et à l’avenir.

Comme on peut le voir sur le graphique de l’or ci-dessus, ces derniers jours ont vu cette consolidation se former pleinement, avec un plafond de prix créé. Ceci au cours de la même période où l’actualité de COVID-19 continue d’être au centre de la plupart des publications, tant financières que non financières. Ainsi, la décision de l’OPEP d’aujourd’hui arrive à un moment parfait, alors que les traders recherchent des opportunités fondamentalement motivées. En plus de cela, deux gouverneurs des banques centrales majeures offrent aujourd’hui des informations économiques sur l’état respectif des nations qu’ils représentent. Les deux Canadiens, Mark Carney de la Banque d’Angleterre et deuxièmement Stephen Poloz de la Banque du Canada donneront des conférences de presse distinctes mais très attendues.

La raison pour laquelle cela sera plus anticipé que les communiqués de presse traditionnels, est principalement dû à ce que nous avons vu de la Réserve fédérale américaine. Les traders pourront voir le potentiel d’un, sinon des deux gouverneurs, suivre l’exemple de leur homologue nord-américain, Jerome Powell. Si ce mouvement se produit, il y aura sûrement une nouvelle vague de panique à venir. Semblable à la réaction que nous voyons maintenant dans la plupart des espaces confinés chaque fois que quelqu’un fait allusion à une toux. La question d’aujourd’hui semble donc être la suivante : si les banques centrales éternuent, les marchés vont-ils prendre froid ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.