Home > Actualités & Analyses Forex > L’UE doit prêter directement aux grandes entreprises

L’UE doit prêter directement aux grandes entreprises

Depuis hier, la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a mis en place la Primary Market Corporate Credit Facility (PMCCF), par le biais de laquelle elle prêtera directement aux grandes entreprises. 

Cette facilité, qui est une mesure d’urgence, intervient peu après que la Fed ait annoncé il y a deux semaines qu’elle achetait la dette de sociétés individuelles sur le marché libre.

Là encore, l’annonce a été faite un lundi, au début de la semaine de trading. Avec cette décision, la Fed risque de recevoir des critiques car des voix doutent déjà de la légalité d’un tel programme.

Controverses sur le programme PMCCF de la Fed

Il y a quelques semaines, la Fed a commencé à racheter les dettes d’entreprises individuelles, et cette initiative a fait sourciller beaucoup de monde.

Par exemple, comment les investisseurs peuvent-ils évaluer l’impact des actions de la Fed sur le cours des actions de l’entreprise ? Soudain, les évaluations ont besoin d’une mesure différente pour les comparer à des actions se trouvant dans une situation similaire.

Le Federal Reserve Act permet à la Fed de prêter à des non-banques, mais seulement si le programme est de grande envergure. En outre, les entreprises doivent être solvables pour répondre aux critères d’éligibilité, et le secrétaire au Trésor doit également donner son accord. En gros, il s’agit d’une facilité d’urgence financière que la Fed utilise pour atténuer l’impact de la récession économique sur les grandes entreprises.

Une fois de plus, la Fed utilise un véhicule à usage spécial (SPV) pour la facilité annoncée. Contrairement à la Facilité de crédit aux entreprises du marché secondaire (SMCCF) que la Fed utilise pour racheter la dette des entreprises individuelles, le PMCCF est conçue comme un filet de sécurité pour la dette des entreprises afin que les activités commerciales des grandes sociétés puissent mieux faire face aux bouleversements causés par la pandémie.

Outre la question de la solvabilité, il existe d’autres limites. Par exemple, les deux programmes, le SMCCF et le PMCCF, interdisent l’achat de titres de créance d’émetteurs détenus en majorité par un gouvernement étranger. En outre, les émetteurs doivent être constitués et domiciliés aux États-Unis.

Il s’agit là d’une autre mesure qui montre toute la flexibilité des mesures de la Fed et jusqu’où elle est prête à aller. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, la Fed a mis en place un certain nombre de facilités destinées à faciliter l’emprunt des ménages, des sociétés financières, des municipalités et des entreprises.

Elle a commencé par abaisser le taux des fonds fédéraux à un niveau proche de zéro et par injecter des liquidités en dollars dans le système financier. Maintenant que les choses sont plus calmes sur les marchés, la Fed montre qu’elle est prête à déployer des solutions sur mesure pour les autres acteurs économiques. Cette fois, c’est le tour des grandes entreprises.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.