Home > Actualités & Analyses Forex > Netflix : Vers une nouvelle déception pour les résultats trimestriels attendus mercredi soir?

Netflix : Vers une nouvelle déception pour les résultats trimestriels attendus mercredi soir?

Le leader mondial du streaming, Netflix, publiera ses résultats trimestriels demain mercredi 16 octobre 2019 après la clôture des bourses US, et les investisseurs ont une longue liste d’inquiétudes à l’approche de cet événement.

Rappelons que la société a annoncé sa pire perte d’abonnés depuis des années en juillet dernier lors de la publication des résultats du second trimestre, alors que le nombre d’abonnements supplémnetaires par rapport au trimestre précédent s’élevait à 2,7 millions, contre 5 millions prévus, une mauvaise performance qui avait été en partie attribuée à une hausse des tarifs.

Retour de la croissance des abonnés au troisième trimestre ?

Il y a de bonnes raisons de croire que Netflix va rebondir à son rythme de croissance effréné ce trimestre en ce qui concerne l’acquisition de nouveaux clients. C’est ce qui s’est produit à chaque fois que Netflix a déçu au trimestre précédent, y compris il y a un an, lorsque la société a ajouté 1 million d’abonnés de plus qu’elle ne l’avait prévu après avoir affiché des chiffres sous less prévisions au deuxième trimestre de l’exercice.

Le PDG Reed Hastings et son équipe prévoient un rebond similaire cette année. En fait, leurs prévisions concernant le nombre de membres indiquent que les gains devraient s’accélérer pour atteindre 7 millions, comparativement à 6 millions il y a un an. L’aide de nouveaux contenus comme Stranger Things devrait permettre des ajouts pour « revenir à une croissance plus typique » au troisième trimestre, ont déclaré les dirigeants à la mi-juillet.

Un deuxième échec consécutif ne serait toutefois pas un motif de panique, étant donné le fait que ces prévisions sont agressives. Netflix émet sa propre  » meilleure estimation  » interne de la croissance pour un trimestre donné et s’attend à se tromper dans les deux sens à peu près dans la même probabilité. Cependant, une autre déception soulèverait de grandes questions sur le contenu et les stratégies de prix du leader du streaming.

Pressions sur les prix

La télévision en continu est un phénomène nouveau, ce qui signifie que les investisseurs n’ont pas de point de référence sur lequel se fier pour estimer la capacité bénéficiaire. Pour sa part, Netflix a déclaré que sa rentabilité dépendra en fin de compte du niveau de concurrence sur le marché lorsqu’elle atteindra sa maturité.

C’est l’une des principales raisons pour lesquelles l’entreprise s’est agressivement développée dans le monde entier : Netflix veut conquérir des parts de marché avant que ses pairs puissent s’implanter dans l’espace. Cette stratégie fonctionne bien, avec une marge opérationnelle qui devrait atteindre 13% du chiffre d’affaires en 2019 contre 10% en 2018, 7% en 2017 et 4% en 2016. La meilleure façon de juger si la concurrence affecte l’entreprise est de suivre ce chiffre pour déceler les signes d’une détérioration par rapport à son taux d’expansion actuel d’environ 3 points de pourcentage par an.

Menaces concurrentielles

Dans une lettre aux actionnaires, Netflix a déclaré que l’échec du dernier trimestre n’était probablement pas dû à des perturbations causées par des services de streaming concurrents parce qu' »il n’y a pas eu de changement important dans le paysage concurrentiel au deuxième trimestre ». Ce ne sera pas le cas pour le quatrième trimestre de l’exercice, qui marquera l’entrée de Disney et d’Apple dans l’espace.

On est donc en droit de s’attendre à quelques détails sur la façon dont ces menaces pourraient influer la croissance et les marges bénéficiaires à court terme, dans les commentaires qui accompagneront la publication de demain. Avec plus de 150 millions d’abonnés payants dans le monde et des années de contenu en préparation, le géant du streaming a toutefois clairement l’avantage dans cette lutte.

Mais Disney et Apple pourraient créer d’importantes pressions à court terme sur les adhésions et les prix au moment même où Netflix entre dans sa saison de croissance traditionnellement la plus élevée de l’année. Les prévisions de la direction concernant le nombre d’abonnés pour le quatrième trimestre en diront long aux investisseurs sur l’effet perturbateur anticipé de ces nouveaux lancements.

Que prévoit le consensus en termes de chiffre d’affaires et de bénéfices?

Enfin, même si c’est bel et bien le nombre d’abonnés qui constitue le nerf de la guerre pour Netflix, on surveillera également les autres données financières plus classiques. A ce propos, on notera que le consensus des analystes prévoit un BPA de $1,03, pour un chiffre d’affaires anticipé à $5,25 milliards.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.