Home > Actualités & Analyses Forex > NFP: Les prévisions détaillées de 8 banques pour le rapport NFP attendu à 14h30

NFP: Les prévisions détaillées de 8 banques pour le rapport NFP attendu à 14h30

L’événement phare de ce vendredi 5 Juillet 2019 est sans conteste le rapport NFP sur l’emploi US du mois de Juin.

La plupart des analystes prévoient de 150 000 à 180 000 créations d’emploi en Juin, après seulement 75 000 en Mai. Le taux de chômage est quant à lui attendu stable à 3,6 % ce moi-ci.

Retrouvez ci-dessous les prévisions de 10 grandes banques à quelques heures des résultats du rapport NFP :

Danske Bank

« Le marché du travail a globalement commencé à montrer des signes de faiblesse, c’est pourquoi nous estimons qu’il est important de surveiller la croissance de l’emploi, qui est un solide indicateur de récession.

« L’augmentation mensuelle moyenne de l’emploi non agricole a chuté à 164 000 en 2019, contre 223 000 en 2018. Nous prévoyons 175000 créations d’emplois US pour le mois de Juin. Nous anticipons une hausse de 0.2% du salaire horaire moyen et de +3,1% en glissement annuel. »

TD Securities

« Nous prévoyons une augmentation de la masse salariale de 150 000 en Juin, après une faible hausse de 75 000 le mois précédent. En particulier, nous nous attendons à ce que la création d’emplois dans le secteur manufacturier reste modérée, plafonnant à 9k pour un troisième mois consécutif. »

« De même, nous prévoyons un léger rebond de l’emploi dans le secteur des services après la faible progression du mois de Mai à +82 000 emplois. L’enquête auprès des ménages devrait montrer que le taux de chômage reste stable à 3,6%, tandis que les salaires devraient augmenter pour le mois de Juin de 0,3% m/m et de 3,2 % en glissement annuel.

ING

« Nous nous attendons à un rebond de la masse salariale après la surprenante faiblesse des 75 000 emplois en Mai, mais nous doutons que cela suffise a faire remonter la moyenne sur 6 mois de façon significative. Nous prévoyons une croissance de la masse salariale de 170 000 employés. Le consensus annonce des chiffres à 164 000 créations d’emploi dans une fourchette d’attentes de 100 000 à 205 000. »

« La croissance mensuelle des salaires a été légèrement supérieur à +0,2 % depuis le début de l’année, mais nous prévoyons une augmentation mensuelle de +0,4 % en Juin, pour refléter à la fois la concurrence pour les employés, mais aussi le point technique qu’il n’y a eu que 20 jours ouvrables en Juin contre 23 en Mai ».

« Le taux de chômage a chuté à 3,6 % en Avril et s’y est maintenu en Mai, son plus bas niveau depuis Décembre 1969. Nous nous attendons à ce qu’elle y reste ce mois-ci, mais l’équilibre des risques est davantage à la hausse qu’à la baisse en raison du ralentissement de la croissance de l’emploi et de la possibilité extérieure qu’une augmentation des salaires puisse attirer certaines personnes vers la population active ».

National Bank Financial

« Nous nous attendons à ce que la croissance de l’emploi aux États-Unis rebondisse à +180 000 en Juin après une hausse de +75 000 en Mai. Ces chiffres précédents, plus faible que prévu, ont causé des remous. »

« Le taux de chômage s’est maintenu à son plus bas niveau depuis plusieurs décennies en Mai et la croissance des salaires reste légèrement supérieure à +3%. »

Westpac

« Les emplois non agricoles aux Etats-Unis ont augmenté de seulement 75k en Mai, avec des révisions à la baisse, bien en deçà des attentes. Un meilleur chiffre est attendu en Juin, avec une médiane de 160k dans un range compris entre 140k à 185k. Une augmentation de 160 000 se traduirait par une création annuelle d’emplois de +1,5 %. »

« Le taux de chômage, qui a fait l’objet d’une enquête distincte, devrait se maintenir à un niveau très bas de 3,6 %. Les salaires horaires moyens pourraient être le chiffre le plus sensible pour les marchés, avec un consensus pour une reprise à +0,3 % en données mensuelles et +3,2 % en glissement annuel. Ce dernier est toujours en dessous du plus haut niveau du cycle de Février 2019, soit +3,4 %. »

ANZ

« Nous sommes sceptiques quant au fait que la Fed agirait à partir d’un seul point de données, mais si les chiffres confirment une perte d’élan sur le marché du travail ou sont extrêmement faibles, l’attention reviendra immédiatement au potentiel d’une réduction de 50 points de base. Le marché s’attend à une hausse de 160k (dernier : 75k), ce qui laisserait la moyenne sur 3 mois inchangée à environ 150k et la moyenne sur 6 mois à 160k. C’est encore au-dessus du niveau de création d’emplois nécessaire pour absorber l’accroissement naturel de la population active et compatible avec une nouvelle baisse du taux de chômage. Cela dit, le rapport de Juin de l’ADP a été plus mou que prévu, à 102k contre 140 k attendu, et l’ ISM non-manufacturier est passé de 58,1 à 55,0. De ce fait, les résultats pourraient être plus faibles qu’anticipés par le consensus. »

ABN AMRO

« La masse salariale non agricole du mois de Juin attirera donc encore plus l’attention qu’à l’accoutumée, d’autant plus que le chiffre de Mai était très faible (+75k) (la moyenne de Janvier à Avril était de +195k). Le consensus s’attend à une augmentation de 160k, et nos prévisions sont un peu plus élevées à +170k, étant donné la probabilité d’un retour sur investissement pour la faiblesse de Mai. »

« Un résultat quelque peu faible, entre120k et 150k, n’aurait pas d’impact significatif sur le marché, mais si nous devions assister à une autre lecture inférieure à 100k, les marchés considéreraient probablement que cela signifie une probabilité plus élevée d’une baisse du taux (de la Fed) de 50 points de base, du moins comme une réaction instinctive ».

Scotiabank

« La plus grande question est de savoir si la déception du mois de Mai (+75k) était une sorte d’anomalie ou quelque chose qui laisse présager une faiblesse continue ou croissante.

« Si le nombre de créations d’emplois rebondit ce mois-ci, cela pourrait être une preuve pour donner à la Fed une certaine marge de manœuvre ; A l’inverse, une autre déception ferait probablement peur à la Fed. »

« Nous prevoyons une hausse de +100 000 pour les emplois US non agricoles. »

 

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte