Home > Actualités & Analyses Forex > Nous pourrions être confrontés à un sombre scénario pour le début de 2021

Nous pourrions être confrontés à un sombre scénario pour le début de 2021

Le consensus sur les marchés financiers est que 2021 sera bien meilleure que cette année. Avec la perspective de vaccins efficaces, le monde est prêt à revenir lentement à la normale au cours de l’année à venir. 

Quels sont les risques d’un tel scénario ? Plus important encore, si l’un de ces risques se concrétise, comment les marchés financiers réagiront-ils ?

La planification est importante dans toute entreprise, c’est pourquoi les traders doivent passer beaucoup de temps à prévoir le pire et à espérer le meilleur. En termes financiers, c’est ce qu’on appelle la gestion des risques.

Qu’est-ce qui peut aller mal ?

Le risque le plus important vient de la façon dont la pandémie évolue. La nouvelle souche de virus découverte au Royaume-Uni s’est rapidement propagée à quatorze autres pays. Bien que la vaccination soit en cours, il faut du temps pour qu’une masse critique de personnes soit vaccinée – un temps précieux car la nouvelle souche se propage beaucoup plus rapidement que la souche initiale. La logique nous dit que si les gouvernements de pays comme le Royaume-Uni, l’Espagne, la France ou les États-Unis ont eu du mal à contenir la première variante, ils feront face à un combat plus difficile avec cette nouvelle mutation du virus.

Les bonnes nouvelles concernant les vaccins ont apporté un espoir bien nécessaire. Mais elle a aussi apporté un certain relâchement et les gens ont baissé leur garde.

Si nous pouvons voir la lumière au bout du tunnel, la route est encore longue. Si la nouvelle variante se répand, comme le montrent les études, un pays dont 10 % de la population s’est déjà remise de la maladie et qui prévoit de vacciner 5 % de sa population par mois n’atteindra l’immunité qu’en septembre de l’année prochaine environ. Avec la nouvelle souche, un niveau plus élevé d’immunité collective est nécessaire (75 à 80 % par rapport aux 60 % initiaux), ce qui repousse la date à décembre 2021-janvier 2022.

Les marchés ne resteront pas indifférents à cette évolution. C’est maintenant la fin de l’année, et les gens préfèrent se concentrer sur autre chose. Mais les mois à venir sont critiques, tant en ce qui concerne la manière dont le monde fait face à la pandémie que la manière dont les gouvernements gèrent la situation économique.

Jusqu’à présent, pendant la pandémie, les pays vivaient d’emprunts et d’impression de monnaie. Plus ces habitudes se prolongent dans le temps, plus il est difficile de revenir à la normale.

La science est venue une fois de plus nous aider. Elle a fourni les vaccins tant attendus, mais elle ne peut pas résoudre les conséquences économiques d’une pandémie. Pour de nombreuses familles, il est tout aussi important d’avoir un emploi pour éviter le virus. Que feraient des millions et des millions de ménages dans le monde qui ont perdu leurs revenus une fois le virus maîtrisé ? Pourraient-ils trouver un emploi le plus rapidement possible ? J’en doute.

2021 pourrait être l’année où le monde l’emportera sur la pandémie. Ce pourrait aussi être l’année où les marchés financiers se rendront compte des dommages économiques.

Si c’est le cas, le dollar devrait rebondir fortement. Malgré l’impression de monnaie record, la plupart des dettes dans le monde sont libellées en USD – pour en assurer le service, il faut acheter des dollars. Les actions peuvent corriger ou même entrer en territoire baissier lorsque l’USD s’apprécie.

Les compétences en matière de gestion des risques n’ont jamais été aussi importantes qu’à l’heure actuelle.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.