Home > Actualités & Analyses Forex > Nouvelles économiques à prendre en compte par les traders cette semaine

Nouvelles économiques à prendre en compte par les traders cette semaine

La semaine à venir est légère en raison des événements économiques qui font régulièrement bouger les marchés financiers. C’est pourquoi il est peut-être judicieux d’examiner les événements qui se sont produits récemment et qui pourraient avoir des implications pour les différents acteurs des marchés financiers, en fonction des actifs qu’ils tradent. 

Les faits marquants du monde des affaires et de la finance à prendre en considération cette semaine

La semaine dernière, la troisième plus grande entreprise au monde en termes de capitalisation boursière, Amazon, a pris les investisseurs par surprise. Elle a annoncé que son PDG, le charismatique Jeff Bezos, se retire de ce rôle et deviendra président exécutif. Son successeur, Andy Jassy, a été choisi pour diriger le secteur de l’informatique dématérialisée chez Amazon.

Le pétrole est en hausse cette année. Il connaît le meilleur début de l’année de trading depuis le lancement des contrats à terme du Brent il y a plus de trente ans. Le prix du pétrole brut WTI a atteint jusqu’à 59 $, un niveau difficile à imaginer compte tenu de la chute en 2020. Alimenté par les réductions de production de l’OPEP+ et les perspectives d’une reprise économique plus forte une fois que les gens seront enfin vaccinés contre le virus COVID-19, le prix du pétrole brut semble constructif et vise un niveau supérieur à 60 $. Cela aidera les compagnies pétrolières et gazières qui ont vu leurs bénéfices diminuer considérablement en 2020, alors que le prix du pétrole devenait négatif.

C’est enfin officiel – les données du PIB pour l’année dernière sont maintenant publiques. La production économique de la zone euro a diminué de 6,8 %, mais les États-Unis ont bien résisté face à la pandémie – leur économie n’a reculé que de 3,5 %. Pourtant, la divergence entre les deux plus grands blocs économiques du monde ne se voit pas dans le taux de change.

L’EURUSD se trade à nouveau avec un ton haussier, passant de moins de 1,20 la semaine dernière à plus de 1,21 au moment de la rédaction de cet article, malgré le fait que les politiques monétaires des deux banques centrales divergent. Alors que la BCE maintient le taux de la facilité de dépôt en territoire négatif depuis de nombreuses années, la Réserve fédérale des États-Unis ne considère pas les taux négatifs. De plus, l’expansion du bilan à la suite des récentes crises (c’est-à-dire les crises financière et sanitaire), a conduit la BCE à avoir un bilan plus important qui devrait également peser sur la monnaie commune. Jusqu’à présent, ce n’est pas le cas.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.