Home > Actualités & Analyses Forex > Pas de changement pour la politique monétaire de la Banque d’Angleterre

Pas de changement pour la politique monétaire de la Banque d’Angleterre

La Banque d’Angleterre (BOE) a rendu sa décision de politique monétaire hier. Comme tout le monde s’y attendait, elle n’a rien fait, préférant attendre les résultats du prochain Brexit.

En ne faisant rien, la BOE maintient la politique monétaire la plus souple du Royaume-Uni depuis de nombreuses années. Le taux bancaire actuel est de 0,1 %, et la banque participe activement à l’assouplissement quantitatif en achetant des obligations du gouvernement britannique dans le but de faire baisser les rendements.

L’assouplissement quantitatif a été largement utilisé pendant la récession COVID-19 par les banques centrales du monde entier. Lorsque le taux d’intérêt atteint la limite inférieure, comme dans le cas du taux bancaire fixé par la BOE, la banque centrale utilise des politiques monétaires non conventionnelles pour assouplir encore davantage les conditions financières. En achetant des obligations et en baissant les rendements, les entreprises et les ménages ont accès à de meilleures conditions de financement.

Brexit – L’éléphant dans un magasin de porcelaine

Toutes les banques centrales ont connu une année terrible. Une fois de plus, elles ont été contraintes d’innover alors que le monde était confronté à la deuxième récession en dix ans. Dans le cas de la BOE, la mission a été encore plus difficile, car elle a dû se préparer au Brexit également.

La façon dont le Royaume-Uni quitte l’Union européenne reste inconnue à ce jour. À quelques jours seulement de l’expiration de la période de transition, le monde ne sait toujours pas s’il y aura ou non un « deal » entre les deux parties. En tant que tel, la BOE ne le sait pas non plus, elle a donc dû se préparer à toute éventualité.

Une situation assez difficile pour la BOE. D’une part, le taux d’escompte se situe à la limite inférieure. D’autre part, l’assouplissement quantitatif a déjà été déployé. Pourtant, un « no-deal » pour le Brexit signifie que le pays fera du trade avec l’UE selon les termes de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) à partir de janvier 2021. Ces conditions sont défavorables pour les deux parties, mais c’est une possibilité.

C’est pourquoi la BOE n’a pas perdu de temps précieux et a étudié les taux négatifs au cours du second semestre de cette année. Elle a examiné à la fois les avantages et les inconvénients, et elle a efficacement fait savoir aux marchés que l’abaissement du taux bancaire en dessous de zéro est un outil à sa disposition.

Personne ne sait ce qui se passera à partir de janvier. Pourtant, tout le monde sait que la BOE est prête à agir si les choses semblent échapper à tout contrôle.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.