Home > Actualités & Analyses Forex > Plus de facilité offerte par la RBNZ

Plus de facilité offerte par la RBNZ

La seule banque centrale qui a livré sa politique monétaire cette semaine, la Banque de réserve de Nouvelle-Zélande (RBNZ), a encore assoupli sa politique monétaire. Coïncidence ou non, cet assouplissement intervient au moment où la Nouvelle-Zélande enregistre de nouveaux cas de COVID-19, après plus de cent jours sans nouvelle infection. 

Cette nation insulaire fait l’envie du monde entier pour la façon dont elle a géré la pandémie. Dans les économies développées, elle est la seule à avoir réussi à écraser le virus et à déclarer un pays sans COVID-19 pendant plus de trois mois. C’est l’une des raisons pour lesquelles la monnaie locale, le NZD, s’est appréciée par rapport à ses homologues, notamment par rapport au dollar. Naturellement, au détriment de la RBNZ.

Plus d’assouplissement quantitatif de la RBNZ

La RBNZ a augmenté le programme d’achat d’actifs à grande échelle (LSAP) jusqu’à 100 milliards de dollars dans le but d’abaisser encore les taux d’intérêt. En outre, le message de la RBNZ est clair : elle est prête à fournir un soutien supplémentaire si nécessaire, avec peu ou pas d’intention de revenir sur la voie de la politique monétaire actuelle.

C’est peut-être le meilleur moment pour voir à quel point le monde est ou était interconnecté. La Nouvelle-Zélande, malgré ce que beaucoup pensent de son économie, est principalement une économie de services. Plus de soixante pour cent de son PIB provient du secteur des services, et elle dépend fortement du commerce international.

Or, le commerce international est celui qui a le plus souffert depuis le début de la pandémie. C’est pourquoi la banque centrale se tient prête à intervenir si le ralentissement mondial devait affecter l’économie locale plus que prévu.

La déclaration de la RBNZ de cette semaine mentionne également la force du NZD. Ce n’est pas étonnant car la banque centrale n’a pas hésité à exprimer ses inquiétudes concernant une monnaie forte.

N’oublions pas qu’il s’agit de l’une des banques centrales les plus proactives au monde. Elle a été la première à introduire le ciblage de l’inflation comme mandat de banque centrale, un mandat rapidement adopté par d’autres économies développées dans le monde.

Comme mentionné au début de cet article, le NZD s’est vendu suite aux diverses informations envoyées. Toutefois, il s’est redressé le lendemain, les échanges de l’été ayant ouvert la voie à des échanges corrélés et à des fourchettes étroites.

Malgré l’assouplissement de la RBNZ, sa taille est une bagatelle par rapport à ce qu’ont fait les autres banques centrales. Ainsi, le NZD reste étroitement corrélé avec le AUD et l’environnement risque-on/risque off.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.