Home > Actualités & Analyses Forex > Pourquoi le dollar est-il actuellement sur-vendu ?

Pourquoi le dollar est-il actuellement sur-vendu ?

L’une des plus grandes conséquences sur les marchés financiers est l’affaiblissement du dollar américain. Il s’est affaibli au cours de l’année 2020, et il s’affaiblira à l’avenir. Les arguments en faveur de cette mesure sont plus que convaincants : les États-Unis sont le pays qui dispose du dispositif monétaire et fiscal le plus agressif au monde.

Si l’on considère le paquet fiscal, le stimulus américain s’élève à près de 3 000 milliards de dollars – 900 milliards de dollars de décembre dernier, qui feront leur chemin dans l’économie en 2021 et 1 900 milliards de dollars supplémentaires qui devraient être fournis par le gouvernement Biden d’ici la fin de ce mois.

Cependant, une certaine prudence s’impose. Oui, la relance budgétaire, bien nécessaire, pèse sur la force du dollar, mais une comparaison avec ce qui se passe dans d’autres parties du monde incite l’investisseur prudent à au moins repenser la thèse d’un dollar plus faible.

La forte reprise économique est de bon augure pour le billet vert

Les « Dollar bulls », aussi peu nombreux soient-ils, ont trois arguments pour le retour du billet vert. Le premier est le bilan des banques centrales.

L’image ci-dessus reflète un aspect incroyable, mais simple : le bilan de la Fed n’est pas le plus « élargi » du monde, comme beaucoup l’auraient pensé. Après la grande crise financière de 2008-2009 et l’introduction de l’assouplissement quantitatif (QE), ce sont les bilans des banques centrales qu’il faut examiner pour estimer les conditions d’accommodement dans une économie.

Comment le faire au mieux si ce n’est en comparant le bilan à la taille de l’économie ? Par conséquent, le bilan de la banque centrale en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) est une mesure clé pour comprendre l’effet de l’assouplissement quantitatif sur les différentes économies et, par conséquent, pour appliquer le résultat lors de la recherche de trades fondamentaux sur le marché des changes.

La Fed n’est PAS la banque centrale qui offre les conditions les plus accommodantes. La Banque du Japon, la Banque centrale européenne, la Banque d’Angleterre – elles ont toutes une expansion du bilan plus importante lorsqu’elle est mesurée en pourcentage du PIB.

Deuxièmement, le taux de vaccination. Les États-Unis sont en tête du monde par deux points – quasiment un million de personnes se fait vacciner chaque jour. À ce rythme, qui a tendance à augmenter, l’immunité collective est à portée de main (autour de la fin de l’été) – ce qui nous amène au troisième argument.

Des mesures de relance budgétaire plus importantes, associées à une augmentation du rythme des vaccinations, permettront une reprise économique plus rapide et, pourquoi pas, une croissance plus importante, même par rapport aux niveaux d’avant la pandémie. En effet, cela signifie que le bilan de la Fed se réduira, plutôt que de s’accroître, car l’économie croît plus vite que ses concurrents alors que le QE est toujours mesuré en pourcentage du PIB.

Les dollar bears peuvent profiter de l’environnement actuel, mais les conditions pourraient ne pas durer longtemps – plus vite l’économie américaine rebondit, moins l’assouplissement quantitatif de la Fed sera impressionnant.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.