Home > Actualités & Analyses Forex > Pourquoi le dollar est-il plus fort lorsque la Fed est dovish ?

Pourquoi le dollar est-il plus fort lorsque la Fed est dovish ?

Le premier trimestre de l’année n’a rien apporté de nouveau de la part des principales banques centrales. De la Fed à la Reserve Bank of Australia (RBA), en passant par la Bank of England (BOE) et la Banque centrale européenne (BCE), toutes les banques centrales restent accommodantes. 

Parmi toutes les banques centrales et leurs monnaies, la politique monétaire de la Fed et la réaction du dollar américain sont les plus importantes. Par conséquent, la décision de mars 2021 et la conférence de presse qui a suivi la déclaration du FOMC ont été déterminantes pour les perspectives du dollar à court et moyen terme.

Une chose curieuse s’est produite : bien que la Fed ait laissé en place toutes les mesures accommodantes, le dollar a gagné du terrain par rapport à ses rivaux. Dans certains cas, le dollar a gagné plus de cinq chiffres (c’est-à-dire cinq cents points de pourcentage) comme il l’a fait contre l’euro. Dans d’autres cas, il a gagné encore plus, passant de 102 à 110 face au yen japonais.

La grande question qui se pose maintenant est la suivante : jusqu’où le dollar va-t-il aller ? S’agit-il simplement d’un repli après l’effondrement de 2020 ou du début d’une nouvelle tendance encore plus forte ?

Les devises à bêta élevé restent bien ancrées

Comme indiqué précédemment, le dollar ne s’est pas apprécié de la même manière dans tous les pays. C’est normal, car certaines monnaies se sont révélées plus réticentes à la force du billet vert.

Par exemple, les révisions de croissance aident les monnaies dites bêta (c’est-à-dire NOK, CAD, GBP), et les taux d’échange n’ont donc pas réagi de la même manière. Par exemple, l’USDCAD est dans une tendance baissière plus forte, en baisse de plus de mille pips depuis les sommets des années 2020, alimentée par une hausse spectaculaire du prix du pétrole brut WTI. Pour qu’une paire comme l’USDCAD puisse inverser sa tendance, il faut davantage. Il en va de même pour l’USDNOK.

L’un des principaux thèmes récemment abordés a été la hausse des taux réels. Suite aux révisions à la hausse de la croissance américaine, les taux réels ont augmenté, comme ils le font lors d’une reprise économique. En conséquence, le yen et le franc suisse ont été les victimes occasionnelles, car la vente à découvert du franc suisse offre un portage plus élevé. En fait, une comparaison rapide des taux réels américains à 10 ans et de la performance du dollar par rapport au JPY et au CHF montre qu’il existe une relation directe.

Dans l’ensemble, la force du dollar a différentes explications et ne se reflète pas de la même manière sur toutes les paires de devises. Par conséquent, les investisseurs devraient utiliser d’autres outils disponibles pour évaluer sa force ou sa faiblesse future.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.