Home > Actualités & Analyses Forex > Quatrième mois consécutif de croissance de la masse salariale dans le secteur privé

Quatrième mois consécutif de croissance de la masse salariale dans le secteur privé

À trois mois seulement des élections présidentielles américaines, l’économie commence à se redresser. On se demande même si les récents signes de reprise font partie d’un nouveau cycle économique qui a déjà commencé, ou s’il ne s’agit que d’un rebondissement, et si d’autres difficultés se profilent à l’horizon.

À en juger par le marché boursier, tout va tout simplement bien. Le Dow Jones a réussi à franchir la barre des 29 000 pour la première fois depuis la crise du coronavirus, en effectuant une remontée impressionnante. Le Nasdaq100 est en hausse de plus de 40 % pour l’année – une évolution stupéfiante si l’on considère que le monde a été touché par la pandémie.

L’un des premiers indicateurs à observer en période de récession économique sont les indicateurs du marché du travail. Comme ce sont des indicateurs de retard, les investisseurs considèrent que la récession est terminée s’ils constatent une amélioration notable du marché de l’emploi. C’est pourquoi les données de l’ADP ou des NFP sont si importantes pour les marchés financiers.

Près d’un demi-million de nouveaux emplois dans le secteur privé américain

Le rapport national sur l’emploi de l’ADP (August private payrolls) a révélé que plus de 400 000 américains ont trouvé un nouvel emploi au cours du mois. Les entreprises de toutes tailles ont créé des emplois : les petites entreprises en ont créé 52 000, les moyennes entreprises 79 000 et les grandes entreprises, celles qui emploient plus de 500 personnes, 298 000. Par conséquent, la majeure partie de l’emploi dans le secteur privé a été créée dans les grandes entreprises, signe d’un retour en force des entreprises américaines.

Un autre point positif du rapport d’août de l’ADP est la manière dont les emplois ont été répartis entre les secteurs. Les nouveaux emplois ont été créés par le secteur des services (389 000), alors que le secteur manufacturier n’en a créé que 40 000 en août.

Cela montre, une fois de plus, l’écart entre les deux secteurs dans la plus grande économie du monde et pourquoi il est important de s’en souvenir lorsque l’on interprète le communiqué sur le PIB ou les enquêtes ISM manufacturière et non manufacturière.

Par exemple, si l’ISM non manufacturier (c’est-à-dire les services) diminue fortement, plus que le marché ne le prévoit, il est probable que cela affectera davantage le dollar qu’une baisse similaire de l’IPM manufacturier. Ou encore, si l’ISM non manufacturier baisse de manière significative mais que l’ISM manufacturier ne confirme pas la baisse et reste stable, le dollar inversera ses pertes et pourrait même augmenter en fin de compte. Les États-Unis sont une économie basée sur les services, comme la plupart des économies du monde développé.

La vigueur du rapport ADP a alimenté la hausse des stocks. Il a également alimenté l’espoir que les NFP afficheront demain des performances similaires.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.