Home > Actualités & Analyses Forex > Que faire du rapport des NFP de vendredi dernier ?

Que faire du rapport des NFP de vendredi dernier ?

Le rapport des NFP de vendredi dernier a révélé que le marché de l’emploi aux États-Unis reste fragile. Sur des prévisions de +60 000, l’économie a perdu 140 000 emplois en décembre, bien pire que prévu. 

Le marché a réagi dans un premier temps en vendant le dollar, pour ensuite s’inverser vers la fin des sessions de trading. La raison en est, une fois de plus, les détails du rapport qui suggéraient que le rapport, bien que mauvais, aurait pu être pire.

Détails du premier rapport des NFP de l’année

La perte de 140 000 emplois ne peut pas être considérée comme un signe positif, quelle que soit la manière dont on le formule. Ce chiffre est particulièrement choquant, surtout si l’on considère l’ampleur de la différence par rapport au consensus. Cependant, les données de novembre ont été révisées à la hausse. Plus précisément, de 245 000, les données ont été révisées à 336 000, un peu comme un édulcorant pour les terribles données de décembre. Dans le même temps, le taux de chômage et le taux d’activité sont restés inchangés pour le mois.

Un examen approfondi des secteurs économiques révèle que le secteur des loisirs et de l’hôtellerie a été le plus touché – ce qui n’est pas surprenant, pourrait-on dire, puisque la pandémie fait des ravages dans l’économie. D’autre part, le secteur de la construction a continué à créer des emplois, bien qu’à un rythme plus lent.

Dans l’ensemble, les détails du rapport montrent un marché du travail qui continue à se débattre. Ils justifient également la nécessité de nouvelles mesures de relance et montrent combien il est difficile pour la plus grande économie du monde de faire face à la pandémie.

Si nous prenons février 2020 comme référence, nous constatons que l’emploi global est un peu plus élevé que le pire écart enregistré pendant la Grande Récession. Toutefois, le problème ici est que la pandémie n’est pas terminée et que nous ne pouvons pas calculer le temps qu’il faudra au marché du travail pour récupérer tous les emplois perdus.

Pour en revenir au rapport de vendredi, les licenciements temporaires sont passés de 2,8 millions à 3 millions, la première augmentation depuis avril 2020. En revanche, les licenciements permanents sont passés de 3,7 millions à 3,4 millions. C’est un élément crucial du rapport sur l’emploi et l’un des rares points positifs de ce rapport.

Après avoir hésité au départ, le dollar a fait du trading à la hausse pendant le reste de la journée et a commencé cette semaine avec un ton également haussier. Si la reprise se poursuit cette semaine, nous pourrions considérer que le rapport des NFP de vendredi est celui qui a déclenché un important revirement du dollar.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.