Home > Actualités & Analyses Forex > Que se passe-t-il avec Bitcoin?

Que se passe-t-il avec Bitcoin?

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

Depuis son introduction quelques années plus tôt, Bitcoin a créé une révolution sans précédent. Même ses plus grands fans n’ont pas anticipé la hausse stupéfiante de Bitcoin par rapport à l’USD – il a atteint près de 20 000 dollars en décembre 2017, partant littéralement de zéro.

La popularité et la renommée de Bitcoin ont conduit à l’expansion de l’industrie du crypto d’une manière inimaginable. Des milliers de nouveaux coins sont apparus de nulle part, chacun d’entre eux promettant d’être le nouveau Bitcoin. Ils ne l’étaient pas.

Bitcoin et investissement

Comme dans la vie, il n’y a rien sans risque. Même le programme de gestion des risques le plus astucieux n’est pas exempt de toute perte. La gestion du risque, en revanche, consiste à définir le risque et à trouver le véhicule qui convient le mieux à la thèse de l’investissement.

Dans le monde de la finance, lorsqu’ils achètent un risque, les investisseurs se réfèrent principalement aux actions. Sinon, l’investissement traditionnel « sans risque » est le Trésor de la Fed (10y). Donc, risqué, achetez des actions – pas de risque, achetez des obligations. Quelle est la place de Bitcoin ?

Bitcoin a attiré les spéculateurs et les investisseurs en raison de ses grandes fluctuations. La possibilité de gagner 30 % ou plus sur votre investissement en une seule journée attire de nombreux spéculateurs.

Cependant, la même fluctuation peut aller à l’encontre d’un investissement. Mais les holders (c’est-à-dire les personnes qui achètent des bitcoins avec l’intention de les conserver à très long terme) ne voient que le bon côté des choses : ils sont longs au départ, puis ils ajoutent simplement tout recul, en gardant à l’esprit l’objectif à long terme. Ce sont des croyants.

Dans le monde de l’investissement, quelque chose a changé avec Bitcoin ces derniers temps. Jusqu’à la crise du coronavirus, il était considéré comme « l’or digital », un actif sûr que les investisseurs achetaient à des fins de diversification.

Cependant, Bitcoin, du moins en 2020 jusqu’à présent, est devenu étroitement lié au marché boursier américain. Il reflète une thèse d’investissement risque-on/risque-off, tout comme lorsque les investisseurs décident d’entrer et de sortir des actions.

La semaine dernière, Paul Tudor Jones a approuvé Bitcoin. Le célèbre investisseur a révélé qu’il détenait 1 à 2 % de ses actifs dans Bitcoin, ce qui a stimulé l’imagination des détenteurs de Bitcoin. Après tout, un tel endossement peut signifier que, pour une fois, les investisseurs institutionnels acceptent finalement que Bitcoin est là pour rester, et comme un moyen supplémentaire de diversifier leur portefeuille.

Si c’est le cas ou non, cela reste à voir. Toutefois, si Bitcoin ne peut pas rompre la corrélation avec le marché boursier, il reste un simple véhicule qui suit le court des actions de façon sous-jacente.