Home > Actualités & Analyses Forex > Réduction des coûts d’emprunt pour aider l’économie australienne

Réduction des coûts d’emprunt pour aider l’économie australienne

La pandémie de coronavirus a mis fin à plus de 30 ans d’expansion économique en Australie. Pour la première fois depuis des décennies, l’année 2020 sera marquée par une récession en Australie et de nouveaux défis pour la Banque de réserve d’Australie (RBA). 

En raison de la croissance économique actuelle, beaucoup seraient enclins à penser que la RBA ne sait pas comment gérer une récession – après tout, la plupart de ses membres n’en ont jamais connu auparavant, alors qu’ils occupaient des fonctions officielles. Pourtant, la RBA est une position accommodante depuis un certain temps déjà, bien avant la pandémie de coronavirus.

Une RBA proactive contribue à la relance de l’économie australienne

L’une des principales réalisations de la RBA durant la pandémie de coronavirus a été de réduire les coûts d’emprunt dans l’ensemble de l’économie. Cela a particulièrement aidé les entreprises, car les taux de prêt ont fortement baissé, parfois même plus que le taux au comptant lui-même. En conséquence, l’économie australienne est mieux à même de contrôler les dommages causés par la pandémie de coronavirus.

En parlant de l’économie australienne, il s’agit de l’une des plus importantes économies de la région Asie-Pacifique.  L’Australie a une relation commerciale particulière avec la Chine, en ce sens qu’une grande partie de sa production est destinée à la Chine, en particulier les matières premières et les ressources naturelles.

La pandémie a touché l’économie chinoise et, indirectement, l’économie australienne. Pendant des décennies, le PIB australien a oscillé entre 2 % et 4 % de croissance trimestrielle, atteignant ainsi l’une des plus longues expansions économiques qu’une économie développée ait jamais connue.

Tout s’est terminé brutalement, mais la RBA a fait un excellent travail de préparation avant la crise. Inquiète d’une éventuelle bulle immobilière, la RBA a systématiquement baissé le taux des liquidités au fil des ans, le poussant même en dessous du taux des fonds de la Réserve fédérale pendant un certain temps.

Le taux de change s’est rapidement ajusté, car la paire AUDUSD s’est négocié à la baisse tant que la Fed augmentait ses taux, et la RBA a maintenu le taux des liquidités sur une trajectoire descendante. Maintenant que la crise sanitaire liée au coronavirus est devenue un phénomène mondial et que la Fed a également assoupli sa politique, la paire AUDUSD a rebondi, les investisseurs pariant sur une reprise plus rapide dans la zone Asie-Pacifique en raison du décalage dans le temps (les économies asiatiques ont rouvert plus rapidement).

Pour mieux comprendre le rôle de l’Australie dans la région, pensez au fait que 31 % de ses exportations sont destinées à la Chine, 13 % au Japon, 6 % à la Corée et 5 % à l’Inde. L’Union européenne, par exemple, ne représente que 7 % des exportations australiennes.

La région Asie-Pacifique devrait être la première à rebondir. Si c’est le cas, l’Australie est bien positionnée grâce à la position proactive de la RBA.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte