Home > Actualités & Analyses Forex > Réunion de la BCE de jeudi – Le point culminant de la semaine à venir en matière de trading

Réunion de la BCE de jeudi – Le point culminant de la semaine à venir en matière de trading

La semaine a commencé avec la nouvelle que le Sénat américain a adopté le projet de loi de relance au cours du week-end. Après des négociations et des débats marathon, les sénateurs ont donné le feu vert à un stimulus encore plus important pour le peuple américain. Cette fois, 1,9 milliard de dollars inondera le marché, malgré le fait que l’économie américaine se rétablit plus rapidement que prévu. 

Le rapport des NFP de vendredi a montré que le marché de l’emploi est en train de prendre un virage. Comme les vaccins sont efficaces, les efforts de l’administration américaine commencent à porter leurs fruits. Actuellement, le rythme de vaccination aux États-Unis atteint 2,5 millions de personnes par jour, ce qui place le pays parmi les favoris dans la course à la fin de la pandémie.

Pourtant, tout ce qui précède n’est déjà plus d’actualité. Ce qui nous attend est encore plus important : le rendement du Trésor américain va-t-il continuer à augmenter ? Plus important encore, quelle sera la réponse de la Banque centrale européenne (BCE) ?

Défis pour la BCE

La BCE est confrontée à une pléthore de défis lors de la réunion de cette semaine. Pour commencer, l’Europe accuse un retard terrible dans la course à la vaccination. Au rythme actuel, les États-Unis finiront par vacciner toute leur population adulte un an plus tôt que l’Europe. Ce retard pose un problème économique à la banque centrale qui doit diverger de la politique menée aux États-Unis.

Le plus grand problème auquel la BCE est confrontée en ce moment est la hausse des rendements à long terme aux États-Unis. L’économie américaine se rétablissant plus rapidement, les rendements lui font payer. Ainsi, les conditions financières se resserrent en Amérique, avec des effets d’entraînement dans d’autres parties du monde.

Pourtant, l’Europe a désespérément besoin d’un assouplissement des conditions, car la lutte contre la pandémie est sur le point de durer plus longtemps. Par conséquent, la BCE agira probablement contre le resserrement indésirable des rendements du Trésor américain, en achetant davantage d’obligations dans le cadre de son programme d’achat d’actifs (PEPP).

Ce faisant, la BCE est confrontée à un autre problème : la hausse de l’inflation. L’inflation dans la zone euro a augmenté à son rythme le plus rapide depuis plus d’une décennie récemment, et ce rythme semble se poursuivre. Après tout, le principal moteur de la hausse de l’inflation, le prix du pétrole, continue d’augmenter ; le prix du pétrole brut WTI a clôturé au-dessus de 65 dollars vendredi dernier.

En résumé, la BCE subit des pressions sur trois fronts : la course à la vaccination, les conditions de resserrement non souhaitées déclenchées par la hausse du rendement du Trésor américain, la hausse de l’inflation. Les investisseurs sont impatients de connaître la réponse de Lagarde à cette énigme. Que va faire l’euro ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.