Home > Actualités & Analyses Forex > Revue des curiosités boursières de 2020

Revue des curiosités boursières de 2020

2020 est une année à retenir – à tous points de vue. Tout d’abord, c’est l’année où le monde a connu une pandémie. Cela a tout changé depuis le début, car il n’y a pas de précédent dans l’histoire récente qui puisse servir de référence.

Ensuite, le Brexit est censé avoir sa résolution à la fin de cette année. Depuis plus de quatre ans maintenant, les investisseurs suivent de loin le règlement du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. En outre, c’est une année d’élections aux États-Unis. Si cela ne suffit pas, des incendies ravagent la Californie en ce moment même, le chômage est élevé dans le monde entier et la plupart des pays sont en proie à une profonde récession économique.

Est-ce que j’attire toute votre attention?

Un élément positif – La bourse américaine

Parmi tout ce qui a été mentionné précédemment, un élément se détache nettement du lot : la bourse. Après une chute brutale et violente en mars, le marché boursier a atteint de nouveaux sommets historiques. Ou presque.

C’est une bonne nouvelle, ne vous y trompez pas. Le marché boursier est un indicateur avancé de la santé économique, et les techniciens considèrent qu’il reflète la réalité économique avec un décalage de six mois. Nous sommes donc sur la bonne voie si nous voulons utiliser la performance du marché boursier comme un signe que tout va revenir à la normale.

Cependant, 2020 a apporté des développements intéressants, ou curiosités, sur le marché boursier. Il est bon de mentionner seulement pour nous rappeler de temps en temps comment les foules réagissent et comment le monde de l’investissement tourne.

Tesla, le constructeur de voitures électriques, est en hausse de plus de six cents pour cent cette année. Sa capitalisation boursière dépasse celle de la plupart de ses concurrents réunis – pourtant, il ne fabrique qu’une fraction des voitures en comparaison de ces derniers.

Nikola, un fabricant de camions électriques, n’a pas encore livré un seul camion. Il n’a ni usine ni chaîne d’approvisionnement. L’entreprise, qui vaut dix milliards de dollars, utilisera la plateforme de General Motors pour construire un camion qui – attention encore ! – n’a pas encore été révélé.

Hertz, le géant de la location de voitures, a déclaré faillite. Cependant, la nouvelle n’a pas effrayé les investisseurs qui ont empilé les actions de l’entreprise et ont forcé celle-ci à envisager l’émission de nouvelles actions. La perspective envoyée à la SEC indiquait clairement que les investisseurs risquaient de perdre tout leur argent, s’ils choisissaient d’investir dans de nouvelles actions. Pourtant, elle a demandé l’autorisation d’émettre des millions d’actions. Heureusement, la SEC a rejeté cette demande.

Des histoires comme celles-ci continueront à apparaître. Elles représentent le côté sauvage du marché – et un côté amusant, si seulement nous ne parlions pas d’argent réel.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.