Home > Actualités & Analyses Forex > Un accord de trading sur le Brexit est-il sur le point d’être annoncé ?

Un accord de trading sur le Brexit est-il sur le point d’être annoncé ?

La saga Brexit semble toucher à sa fin. Quatre ans après le référendum qui a scellé la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les négociations en vue d’un accord de trading sont toujours en cours. 

Décembre 2020 marque la fin de la période de transition et, à partir de janvier, le Royaume-Uni et l’UE s’engagent sur une nouvelle voie. Une vie séparée – c’est une amitié, plutôt qu’un mariage.

Briefing matinal du vendredi matin

Hier, le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, a annoncé qu’il informerait les représentants des 27 États membres de l’état des discussions. Prévue à 07h00 GMT, la réunion d’information pourrait faire allusion à un accord à venir.

Le fait est que les discussions se sont enlisées sur certains points importants – règles de concurrence, gouvernance, pêche, pour n’en citer que quelques-uns. Si l’accord existe sur de nombreux autres points, un compromis est nécessaire pour aller de l’avant.

Dans toute négociation, il s’agit d’un compromis. Les deux parties conviennent que leur intention est de parvenir à un accord équitable pour les citoyens du Royaume-Uni et de l’UE. Toutefois, certaines choses ont besoin d’un retour. Par exemple, il est très clair que l’UE devra faire un compromis sur les droits de pêche dans les eaux britanniques, mais la question est de savoir ce qu’elle obtiendra en retour.

Nous ne nous lancerons pas dans des stratégies de négociation, etc. ni dans les détails d’un futur accord. Toutefois, à l’issue de ce divorce sans précédent, les deux parties devront être en mesure de « vendre » à leurs citoyens le fait qu’elles ont gagné la négociation. Ainsi, un résultat gagnant-gagnant est susceptible d’être favorisé.

Ce qui est intéressant ici, c’est la suite. Cela peut paraître peu, mais le fait que le Royaume-Uni quitte l’UE est un coup dur pour l’union. Les quatre années qui se sont écoulées ont été marquées par des négociations coûteuses, mais en fin de compte, la décision est là pour rester.

Qu’en est-il du Royaume-Uni ? Que fera-t-il ensuite ? Sera-t-il isolé du reste du monde ? Qu’en est-il des politiques commerciales ?

Autant de questions auxquelles il faudra répondre après janvier 2021. La situation est déjà assez difficile en 2020 en raison de la pandémie – mais même une pandémie ne peut pas empêcher le train du Brexit de circuler.  Quant au Royaume-Uni, il trouvera sa place dans le monde. L’UE apprendra également à vivre sans ses amis britanniques traditionnels.

Pourtant, dans certaines régions du monde, on se réjouit de la rupture d’une relation solide. Pensez à la Chine, à la Russie et même aux États-Unis. La domination mondiale est synonyme de polarisation. Les trois premières zones de libre-échange au monde sont le RCEP en Asie (la plus grande), les États-Unis, le Mexique, le Canada (la deuxième) et l’Espace économique européen (la troisième).

Où le Royaume-Uni va-t-il s’insérer dans le grand schéma des choses ? C’est une question que les investisseurs doivent se poser pour les années et les décennies à venir.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.