Home > Actualités & Analyses Forex > Un aperçu de la réunion de la BCE d’avril 2021

Un aperçu de la réunion de la BCE d’avril 2021

La réunion de la Banque centrale européenne d’aujourd’hui est importante tant pour l’euro que pour les participants au marché, mais la communication de la banque centrale sera-t-elle aussi trompeuse qu’auparavant ?

La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui se tient aujourd’hui risque d’être mémorable, car la communication trompeuse de la dernière fois concernant les achats d’actifs a laissé les participants au marché dans l’incertitude quant à la prochaine étape.

La communication est l’un des plus gros problèmes des banques centrales, en particulier le langage et le jargon utilisés. Certaines mesures ont été prises pour éviter les erreurs de communication – par exemple, l’orientation prospective – mais la BCE a fait un pas en arrière après que Christine Lagarde a succédé à Mario Draghi à la présidence de la BCE.

Aujourd’hui, la BCE parle d’une « approche holistique et multiforme » des conditions de financement ou promet d’augmenter « significativement » les achats d’actifs dans le cadre de son programme PEPP. Même les observateurs chevronnés de la BCE, qui font ce métier pour gagner leur vie, ont du mal à comprendre ce que dit la BCE. Comme le montre le graphique, les achats PEPP n’ont pas augmenté de manière significative après la promesse précédente.

Désaccord au sein du Conseil des gouverneurs ?

Au lieu d’adopter une approche claire et transparente comme le suggère le principe de guidance prospective, la BCE choisit le contraire. Le problème avec cette approche est qu’elle cache généralement quelque chose, et dans ce cas, cela peut signifier un désaccord au sein du conseil des gouverneurs.

La tâche du président est d’unifier les points de vue du conseil des gouverneurs afin que la BCE parle d’une seule voix. Draghi a maîtrisé cette tâche ; Lagarde ne semble pas l’avoir fait.

Il se peut que les États nordiques, menés par l’Allemagne, soient réticents lorsqu’il s’agit d’argent facile. Un récent sondage a donné au parti vert allemand une avance constante sur l’Union chrétienne-démocrate (CDU) au pouvoir. Cela suggère que les prochaines élections pourraient être difficiles pour le parti de Mme Merkel et que la BCE pourrait changer de discours si le gouvernement change.

Ce ne sont que des spéculations, mais le fait est que la BCE n’a pas tenu sa promesse précédente. En temps de crise, les membres devraient être unis, et non divisés.

En bref, la BCE pourrait avoir du mal à expliquer ses actions.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.