Home > Actualités & Analyses Forex > Un aperçu des principales classes d’actifs

Un aperçu des principales classes d’actifs

Maintenant que le deuxième trimestre 2020 est derrière nous, les investisseurs et les traders ont une idée de l’ampleur de l’impact sur les économies mondiales pendant la pandémie. Est-il probable qu’il y ait un confinement général à l’avenir ? Pas tout à fait.

L’économie du Royaume-Uni s’est contractée de plus de 20 % au deuxième trimestre. La zone euro, les États-Unis, le Canada et l’Australie ont tous subi des chocs économiques majeurs. Les marchés émergents avaient déjà leurs propres problèmes avant la pandémie, et ont maintenant encore plus de mal à s’en remettre.

Mais il est peu probable que de nouveaux confinements se produisent plus tard. Les économies ne s’arrêteront pas à nouveau pour la simple raison que le système médical s’est mobilisé, que les scientifiques et les chercheurs ont appris à mieux connaître la maladie et que certains traitements destinés à atténuer les effets du coronavirus sur la santé sont apparus.

Comment les investisseurs devraient-ils se positionner dans un monde qui apprend à vivre avec le virus ?

Pétrole brut

Les prix du pétrole sont bloqués dans une fourchette étroite proche de 40 dollars. D’un point de vue technique, le pétrole se trouve en résistance et ne forme que des sommets marginaux plus élevés (formation possible d’un wedge ascendant). La demande de pétrole est à la hausse mais reste faible.

Avec la mondialisation, il est peu probable que le prix du pétrole augmente beaucoup, car moins de marchandises sont expédiées dans le monde. L’industrie du transport maritime est l’une des principales industries consommatrices de pétrole.

C’est pourquoi de nombreuses sociétés d’investissement ont actualisé leur objectif de fin d’année pour le pétrole, proche du niveau actuel de 40 dollars.

Marché des changes

L’USD reste offert. Tout rebondissement jusqu’à présent a été limité, le dollar souffrant d’un environnement commercial risqué. Un tel comportement du marché apparaît surtout pendant les mois d’été, et cet été n’est pas différent.

L’euro conserve une bonne perspective, mais une hausse supérieure à 1,20 est limitée car elle devient un fardeau pour les économies européennes.

S’il y a une devise à surveiller pendant cette période, c’est la livre sterling. Les négociations du Brexit sont toujours en cours, et toute surprise (positive ou négative) à cet égard fera augmenter la volatilité de la livre sterling.

Actions

Jusqu’à présent, la saison des revenus a montré une forte résistance au ralentissement économique. Au deuxième trimestre de l’année, les sociétés américaines ont enregistré des chiffres élevés, avec de nombreuses surprises à la hausse. Les prévisions ont donc été revues à la hausse, ce qui a poussé les actions à la hausse.

Si l’on considère les faibles rendements offerts par le marché des titres à revenu fixe, les actions sont les seules à offrir un rendement plus élevé. Alors que les banques centrales du monde entier gardent le pied sur la planche à billets, il faut s’attendre à ce que les actions se dirigent vers de nouveaux sommets historiques.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.