Home > Actualités & Analyses Forex > Un coup dur historique pour les économies de la zone euro

Un coup dur historique pour les économies de la zone euro

Les prévisions économiques de la Commission européenne pour l’été 2020 ont été rendues publiques hier, et elles révèlent un coup historique pour les économies de la zone euro. De plus, la plupart des données économiques ont été révisées à la baisse, ce qui indique les défis importants qui nous attendent.  

Les économies de la zone euro devraient se contracter de 8,7 % en 2020, puis rebondir de 6,1 % en 2021. Par rapport aux prévisions du printemps 2020, la Commission européenne (CE) a revu à la baisse son estimation du PIB réel, tant pour l’année en cours que pour la prochaine.

La plus forte contraction de la production depuis la Seconde Guerre mondiale

Pour contrer la pandémie de COVID-19, les économies européennes ont pris des mesures extrêmes. Le choc économique a fait chuter le PIB réel, avec des perspectives sombres pour la période à venir. En outre, l’inflation est à peine positive, même si l’on s’attend à ce qu’elle repasse au-dessus de 1 % dans l’année à venir.

Le plus important est que l’Union européenne considère que la balance des risques est toujours penchée à la baisse. En effet, cela signifie que nous ne devrions pas être surpris de voir de nouvelles révisions à la baisse au moment où nous entrons dans la deuxième moitié de l’année.

Alors que la crise sanitaire frappe les marchés émergents, les exportations de l’Union européenne sont également touchées. Plus les perspectives mondiales sont mauvaises, plus les prévisions d’un redressement économique rapide dans l’UE sont mauvaises. Par conséquent, l’effondrement du commerce mondial, tel qu’il a été constaté par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), est susceptible de contribuer à la lenteur de la reprise économique dans les pays développés et en développement.

Une amélioration notable est le prix du pétrole, qui s’est redressé après avoir été négatif en avril et qui se situe maintenant à un niveau confortable d’environ 40 dollars le baril. Un autre aspect positif noté par l’UE est l’évolution positive des marchés financiers mondiaux, qui se sont redressés grâce aux mesures extraordinaires prises par les banques centrales.

Cependant, aucun secteur n’a été épargné par la contraction économique du premier trimestre, et le deuxième trimestre a toutes les chances de se révéler encore plus faible, plus on découvre les chiffres définitifs. Les dépenses de consommation, la production dans le secteur de la construction, la production industrielle – tous ont diminué. Mais l’augmentation de la mobilité, à mesure que les économies européennes s’ouvrent, laisse présager un redressement progressif.

Dans l’ensemble, le rapport met l’accent sur les difficultés à venir, sans que l’on puisse parler de reprise en V dans un avenir proche. Il est plus que probable que les économies s’adapteront à la nouvelle réalité, même si les décideurs politiques doivent continuer à les aider.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte