Home > Actualités & Analyses Forex > Un nombre de demandeurs moins élevé que prévu au Royaume-Uni met fin à la baisse de la livre sterling

Un nombre de demandeurs moins élevé que prévu au Royaume-Uni met fin à la baisse de la livre sterling

Dans un marché caractérisé par des fourchettes étroites et peu ou pas de volatilité, la livre britannique (GBP) s’est distinguée. La semaine dernière, elle a chuté de manière spectaculaire, la vente de vendredi ayant fait monter la paire EURGBP à près de 0,93, tandis que la paire GBPUSD est passée sous la barre des 1,28. 

Ceci s’est produit dans le contexte du trading de la GBPUSD à près de 1,35 à la fin du mois d’août, ce qui rend cette baisse impressionnante. Tout a commencé lorsque le Royaume-Uni était prêt à enfreindre la loi internationale pour le divorce lié au Brexit, envoyant un message négatif aux marchés financiers. Naturellement, la livre sterling a souffert dans tous les domaines, les investisseurs considérant toute hausse comme une excuse de plus pour la vendre.

La Banque d’Angleterre doit livrer sa politique monétaire cette semaine, et la livre sterling pourrait donc trouver un soutien avant elle. D’ici là, les paires de livres sterling ont trouvé un soutien auprès d’une source inattendue : le nombre mensuel de demandeurs.

Les données d’août surprennent positivement

Pour le mois d’août, la modification du nombre de demandeurs devait révéler près de 100 000 nouvelles personnes demandant des prestations liées au chômage. Plus précisément, le marché s’attendait à 99 500, mais le chiffre réel a été de 73 700. En outre, le chiffre précédent publié il y a un mois a été révisé à la baisse, passant de 94 400 à 69 900. Un double positif de l’économie britannique, mettant fin à la baisse de la livre sterling.

Cependant, la livre reste faible. Elle se négocie toujours au-dessus de 0,92 face à un euro exceptionnellement fort et a chuté agressivement face au franc suisse, monnaie refuge. Elle se négocie de plus en plus comme la monnaie d’un marché émergent, une caractéristique observée pendant la plus grande partie de 2019 et 2020.

Cette semaine, la Banque d’Angleterre ne devrait pas changer la donne pour la livre sterling. Au contraire, le principal moteur de la livre est le divorce du Brexit et la façon dont les choses évoluent entre les deux parties.

Après que le Royaume-Uni ait annoncé ses intentions, l’Union européenne a riposté. Elle a clairement fait savoir qu’elle rendrait sa décision concernant le système de compensation de l’euro (actuellement à Londres) d’ici la fin du mois de septembre.

Si ce jeu de représailles se poursuit, la livre sterling finira par être l’une des devises les plus volatiles du tableau de bord du F.X. pour le reste de l’année. Si l’on ajoute à cela les prochaines élections américaines, il est probable que le marché des devises évolue sur des données différentes de celles de l’économie.

Pour l’instant, le niveau de 1,30 semble être le pivot de la paire GBPUSD – la plus importante paire de GBP. Il faut s’attendre à ce que le marché continue de le franchir jusqu’à ce que les choses soient plus claires en ce qui concerne le Brexit.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.