Home > Actualités & Analyses Forex > Un PIB décevant provenant du Royaume-Uni

Un PIB décevant provenant du Royaume-Uni

L’Office for National Statistics (ONS) du Royaume-Uni a publié son estimation du PIB pour le mois de mai 2020, qui est très décevant. 

Au lieu de la croissance attendue d’environ 5,5 % en MoM, l’économie du Royaume-Uni a à peine affiché une hausse de 1,8 %.

Cela vient après le mois d’avril, où le PIB a chuté de plus de 20 %, ce qui signifie que le rebond actuel n’est rien d’autre qu’un petit rebondissement qui révèle le chemin difficile à parcourir pour retrouver la croissance précédente. Ajoutez à cela l’incertitude quant à l’issue de Brexit, et nous avons une explication sur la raison pour laquelle la livre sterling est l’une des monnaies les plus faibles sur le tableau de bord des changes aujourd’hui.

Analyse de la croissance économique du Royaume-Uni pendant COVID-19

Un examen attentif des sous-secteurs économiques et des taux de croissance glissants sur trois mois révèle que la construction et les services ont été les plus touchés. Par exemple, le secteur de la construction s’est contracté de près de 30 % au cours des trois mois précédant mai 2020, suivi de près par l’indice des services.

Pour avoir une meilleure idée de la réalité exprimée par les données d’aujourd’hui et des raisons pour lesquelles la livre sterling est en baisse sur tout les tableaux de bord, le graphique suivant explique pourquoi même un communiqué positif comme celui d’aujourd’hui semble insignifiant. Il s’agit de l’indice mensuel de janvier 1997 à mai 2020, et le petit rebond de 1,8% pour le mois de mai 2020 apparaît à la fin de celui-ci. En d’autres termes, il y a une distance énorme entre la performance de l’économie en février 2020 et celle du mois de mai.

Oui, nous devons considérer que la majorité de l’économie britannique était en mode confinement. Toutefois, même si le confinement a été totalement levé, il est difficile d’imaginer une reprise complète dans la période à venir, du moins jusqu’à ce que le monde trouve un moyen de résoudre la crise COVID-19. En d’autres termes, on peut considérer que les dommages indiqués dans le graphique ci-dessus correspondent à l’impact du coronavirus sur l’activité économique britannique et au niveau auquel il a rebondi depuis le creux temporaire.

Pour l’avenir, on s’attend à une nouvelle amélioration. Le secteur de l’alimentation et des boissons, par exemple, a enregistré une baisse de près de 70 % en raison de la fermeture des bars et des pubs – avec leur réouverture, les chiffres seront meilleurs.

Mais certaines activités ne retrouveront pas leur niveau d’avant la crise. Par exemple, le commerce de gros et de détail et la réparation de véhicules automobiles ont chuté de 71 %, principalement en raison d’une réduction des nouvelles immatriculations de voitures.

Si nous devons choisir entre les deux, le premier devrait rebondir plus fortement que le second – mais tous deux à des niveaux bien inférieurs à ceux de février 2020, ce qui nous rappelle brutalement que la récession est là pour durer un certain temps.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.