Home > Actualités & Analyses Forex > Un regard détaillé sur les performances économiques des États-Unis au deuxième trimestre 2020

Un regard détaillé sur les performances économiques des États-Unis au deuxième trimestre 2020

Outre la réunion du FOMC de mercredi dernier, la publication du produit intérieur brut (PIB) a été l’une des données économiques les plus importantes de la semaine dernière. Alors que les gros titres des médias financiers se sont concentrés sur le chiffre annualisé de -32,9%, en réalité, la contraction économique américaine a été bien inférieure à cela.  

La contraction de -9,5% pour le deuxième trimestre de l’année révèle pleinement les difficultés économiques. Les pressions désinflationnistes créées par la crise du coronavirus ont conduit à la Fed, suggérant qu’elle va laisser les taux d’intérêt et la politique monétaire globale dans une position accommodante dans un avenir prévisible.

Situation économique américaine au deuxième trimestre 2020

Dès le départ, le taux d’épargne élevé du trimestre saute aux yeux. Le taux d’épargne des particuliers a presque triplé par rapport au premier trimestre, atteignant une croissance à deux chiffres – il s’est établi à 25,7 % du revenu disponible, contre 9,5 % au premier trimestre.

La consommation privée a diminué de plus d’un tiers en rythme annualisé, ce qui correspond à la hausse du taux d’épargne des particuliers. En outre, les exportations et les investissements résidentiels ont diminué, tandis que les dépenses publiques en biens non militaires ont augmenté.

Comme un tiers du nouveau trimestre est déjà passé, les acteurs du marché porteront leur attention sur les données de juillet. Nous avons déjà constaté hier un ISM PMI meilleur que prévu, bien que la composante emploi reste faible. La composante emploi est surveillée de près pendant la semaine des NPF, car, avec le chiffre ADP, elle donne un indice sur ce à quoi peut ressembler les NFP. Jusqu’à présent, elle ne donne pas une image positive.

La Fed a été claire la semaine dernière : les performances économiques des États-Unis dépendent de la manière dont la pandémie de coronavirus est gérée. Plus l’incertitude est longue, plus l’impact est fort et plus les effets sur l’économie sont durables.

Ce qui frappe, c’est que les marchés financiers considèrent toujours que les économies européennes s’en sortent mieux que les économies américaines de la crise du coronavirus. Toutefois, si l’on examine les chiffres du PIB de la zone euro pour le même trimestre, la moyenne de 12,1 % est bien pire que celle du PIB américain. Alors pourquoi les investisseurs attendent-ils de meilleures performances de la zone euro alors que les chiffres indiquent une situation totalement opposée ?

Une explication pourrait être que c’est ce que l’on attendait jusqu’à présent, et que les données de jeudi et vendredi derniers ont pris le marché par surprise. Cela explique le brusque retournement de la paire EURUSD, ainsi que le rebond du billet vert.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.