Home > Actualités & Analyses Forex > Un tableau à retenir

Un tableau à retenir

Aujourd’hui commence la réunion OPEP-JMMC, et c’est une occasion comme une autre de rappeler que le prix du pétrole est tombé en dessous de zéro. Il reste le thème de l’année, un moment historique qui illustre la complexité des instruments des marchés financiers ainsi que l’importance du pétrole.

La réunion OPEP-JMMC est suivie de près par les traders d’énergie et les traders de devises également. À la réunion participent non seulement les membres de l’OPEP (c’est-à-dire treize pays), mais aussi d’autres nations riches en pétrole (onze autres pays). L’acronyme JMMC signifie « Joint Ministerial Monitoring Committee », et les décisions prises ici influencent souvent le prix du pétrole.

Le prix du pétrole – Dans quelle direction ?

Pour les traders de devises, le prix du pétrole a une grande importance – il influence l’inflation. Ainsi, une hausse du prix du pétrole entraîne une hausse de l’inflation, et une baisse du prix du pétrole entraîne une baisse de l’inflation.

Le problème se pose avec acuité lorsque l’inflation est déjà faible et que le prix du pétrole ne cesse de baisser. La menace est que l’économie tombe dans un « piège à liquidité », où l’inflation tombe en dessous de zéro en raison de la baisse des prix du pétrole.

En raison de cette influence directe du prix du pétrole sur l’inflation, l’évolution du marché pétrolier est importante pour toutes les banques centrales. En outre, cela confère un pouvoir énorme aux pays producteurs de pétrole, car en contrôlant l’offre sur le marché, ils peuvent effectivement influencer le prix du pétrole et, indirectement, l’inflation.

Du point de vue de l’analyse technique, le prix du pétrole a trouvé un soutien au niveau de 40 $ en 2015-2016. Il a même atteint la barre des 30 $ mais a rapidement rebondi au-dessus des 40 $. Une rupture nette au-dessus des 45 $ pourrait entraîner de nouvelles avancées vers la fin de l’année.

La chute de 100 à 30 $ en moins de deux ans a provoqué un choc désinflationniste dans le monde entier. En raison de sa rapidité, les effets de la baisse du prix du pétrole n’ont été observés que dans les années suivantes. Maintenant que le prix du pétrole est tombé même en dessous du niveau zéro, les effets négatifs sur l’inflation sont probablement encore devant nous.

Bien sûr, les banques centrales ne peuvent la combattre qu’en achetant davantage d’obligations par le biais des programmes d’assouplissement quantitatif. Mais ce que le graphique ci-dessus nous dit, c’est que le marché de l’énergie change alors que le monde se prépare à des projets plus écologiques. Certes, le pétrole reste la principale source d’énergie, mais sa part diminue de jour en jour.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.