Home > Actualités & Analyses Forex > USA : Analyse de la croissance du troisième trimestre en détail

USA : Analyse de la croissance du troisième trimestre en détail

(ProfesseurForex.com) – En plus du fait que la BCE ait abaissé son taux directeur de 0.25 %, nous avons eu cet après-midi des chiffres de croissance très bons de l’autre côté de l’Atlantique.

Au troisième trimestre, le PIB Américain progresse de 2.84 % alors que le consensus était beaucoup plus pessimiste en envisageant un ralentissement marqué à 2 % contre 2.5 % au T2. Il s’agit de la meilleur croissance trimestriel depuis le troisième trimestre 2012.

Le principal driver de la croissance, la consommation des ménages, s’établit en hausse de 1.5 % contre 1.6 % anticipé, une participation à la croissance au plus bas depuis 2 ans. D’autre part, l’inflation ne représente que 1.04 % de ces 2.84 % de croissance. Au plus bas depuis le deuxième trimestre 2011.

Au niveau de l’investissement, ce dernier représente 0.63 % des 2.84 % de croissance.

Large participation des stocks qui représentent 0.83 % des 2.84 % de croissance contre seulement 0.41 % au T2.

La balance commerciale contribue à hauteur de 0.3 % alors que les dépenses publiques ne participent que marginalement à la croissance en ajoutant 0.04 %. Il s’agit tout de même de la première contribution positive à la croissance depuis un an.

Pour résumer, la croissance n’est pas d’une grande qualité et le ralentissement de la consommation n’est pas de bon augure. D’autre part, la confiance des consommateurs continue de reculer, un mauvais signe pour la consommation à venir.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte