Home > Actualités & Analyses Forex > Virus COVID-19 – La clé du retour à la normale

Virus COVID-19 – La clé du retour à la normale

Le coronavirus ou virus COVID-19 nous a privé de normalité. La société, dans son ensemble, se concentre maintenant sur la rapidité avec laquelle un vaccin peut être trouvé.

D’énormes efforts sont faits pour en trouver un. Les entreprises de tous les continents se battent pour relever les défis, tandis que les gouvernements s’assurent que les fonds nécessaires sont disponibles. À ce stade, tout devient d’une importance secondaire.

Comme le virus affecte la croissance économique, il est impératif de trouver une solution. Sinon, le risque est que la récession économique se transforme en dépression plus tôt que tard.

Plus de 200 vaccins candidats existent déjà

Plus précisément, il existe 231 candidats vaccins à différents stades, quatre mois après que le virus ait atteint le monde occidental. La London School of Hygiene and Tropical Medicine les suit tous et surveille la façon dont ils passent les différentes phases d’essai.

La Chine est, de loin, le pays qui a le plus investi dans la recherche d’un remède. Avec 143 milliards de dollars, elle éclipse les efforts des autres pays. Il n’est donc pas surprenant que, dans la troisième phase des essais cliniques, trois vaccins potentiels soient financés par la Chine : un développé par Sinovac, un par Sinopharm et un par l’Institut des produits biologiques de Pékin.

AstraZeneca et l’Université d’Oxford ont récemment annoncé des résultats prometteurs pour leur vaccin. Néanmoins, dans la troisième phase de l’essai clinique, le remède potentiel est le premier du monde développé à être presque produit.

Par ailleurs, personne ne peut ignorer les géants pharmaceutiques américains et leurs efforts pour trouver un remède au virus. Moderna, Johnson&Johnson ou Pfizer sont également impliqués dans cette course contre la montre.

Les Européens ont également leurs propres pipelines. Il semble qu’une percée soit possible plus tôt que tard, pour une seule raison : il n’y a jamais eu de moment dans l’histoire où toutes les parties impliquées dans le processus ont eu le même intérêt.

Et puis il y a la Russie. Elle a annoncé hier qu’elle avait enregistré son premier vaccin COVID-19.

Tous ces efforts ne seront pas vains. Les marchés, ainsi que les gouvernements, sont bien conscients de l’importance de trouver non pas une solution, mais la solution à la maladie.

D’ici là, l’optimisme domine. Alimentés par les progrès réalisés dans la mise au point d’un remède, les investisseurs font des offres sur le marché boursier, envoyant le Dow Jones près des plus hauts niveaux de tous les temps.

En d’autres termes, il semble que les investisseurs veuillent éviter d’être pris à l’écart du marché lorsque la nouvelle d’un vaccin arrive sur nos écrans. Jusqu’à présent, le vaccin annoncé par les Russes a fait grimper le Dow Jones à plus de 28 000. Qu’adviendra-t-il d’une annonce similaire en provenance des États-Unis ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.