Home > Actualités & Analyses Forex > Vue macro de l’économie mondiale au deuxième trimestre 2021

Vue macro de l’économie mondiale au deuxième trimestre 2021

Le premier trimestre de l’année de trading se termine demain, et les traders pensent déjà à ce qui se passera dans les trois prochains mois, en essayant d’identifier les principales tendances. Le tableau macroéconomique semble mitigé, avec de nombreux signes contradictoires qui rendent difficile l’ajustement du portefeuille en conséquence. 

Politique monétaire

Sur le front de la politique monétaire, le deuxième trimestre ne devrait rien apporter de nouveau de la part des principales banques centrales du monde. La Fed a récemment indiqué qu’elle maintiendrait ses taux proches de zéro jusqu’à la mi-2024, la BCE s’est engagée à faire de même, tandis que la RBA reste agressive dans ses efforts pour contrôler la courbe des taux.

On peut donc s’attendre à ce que les mesures accommodantes restent en place dans les économies développées, ce qui contribuera à stimuler la reprise et les cours des actions.

Commodités

Le pétrole se trade déjà en avance sur lui-même, atteignant et dépassant l’objectif de nombreuses banques d’investissement pour la fin de l’année. La tendance haussière se poursuit, le prix du pétrole ayant trouvé un point d’inflexion au niveau de 60 dollars, et les acheteurs sont prêts à intervenir à chaque baisse. Si l’OPEP+ maintient sa stratégie d’approvisionnement, le prix du pétrole devrait continuer à se raffermir et il ne faut pas exclure un passage au-dessus de 70 dollars dès le deuxième trimestre de l’année.

Actions

Le rebond cyclique mondial a propulsé les indices boursiers vers des sommets. Aux États-Unis, le Dow Jones est à son plus haut niveau historique, et le Nasdaq100 a récupéré la plupart de ses pertes de la fin février. Les actions européennes sont bien ancrées, tandis que le marché boursier du Royaume-Uni est considéré par beaucoup comme le plus intéressant pour la période à venir.

Revenu fixe

La hausse des rendements à long terme aux États-Unis a entraîné un renforcement du dollar. La tendance à la hausse des rendements devrait se poursuivre avec la reprise économique, ce qui devrait être de bon augure pour le dollar. Toutefois, de nombreuses banques d’investissement croient encore au thème de la reflation (c’est-à-dire à la baisse du dollar).

Devises

La Deutsche Bank voit l’EURUSD à 1,25 au deuxième trimestre de l’année et à 1,30 à la fin de celle-ci, tandis que l’USDJPY devrait corriger pour revenir à 105. Si tel est le cas, les investisseurs devraient se préparer à une divergence du dollar par rapport à la force des rendements. À moins d’une rupture de cette corrélation, l’EURUSD aura du mal à revenir sur des sommets.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.