Home > Actualités & Analyses Forex > Zone EUro : Indices PMI mitigés, Markit parle de la France comme « l’homme malade de l’Europe »

Zone EUro : Indices PMI mitigés, Markit parle de la France comme « l’homme malade de l’Europe »

(ProfesseurForex.com) – L’indice PMI manufacturier est en ligne avec le consensus mais celui des services est un point en-dessous. Sur le forex, EUR/USD recule car dans l’ensemble, les chiffres restent à la peine même si tout juste en zone d’expansion.

Informations clés :

-L’Indice PMI Flash Composite de l’Activité Globale dans l’Eurozone s’inscrit à 51.5 (51.9 en octobre). Plus bas de 3 mois.

-L’Indice PMI Flash de l’Activité dans le Secteur des Services de l’Eurozone s’inscrit à 50.9

(51.6 en octobre). Plus bas de 3 mois.

-L’Indice PMI Flash de l’Industrie Manufacturière dans l’Eurozone s’inscrit à 51.5 (51.3 en octobre). Plus haut de 29 mois.

-L’Indice PMI Flash de la Production Manufacturière de l’Eurozone s’inscrit à 52.8 (52.9 en octobre). Plus bas de deux mois.

La production manufacturière continue de progresser à un rythme soutenu, sa croissance restant supérieure à celle de l’activité du secteur des services, à son plus bas niveau depuis août. Les tendances divergent également selon les pays. En Allemagne, l’Indice PMI composite de l’activité globale affiche son plus haut niveau depuis janvier, signalant une croissance de plus en plus solide et un 7e mois d’expansion consécutif.

En France, en revanche, l’indice s’inscrit à son niveau le plus bas depuis juin, indiquant un retour à la contraction après seulement deux mois d’une très faible croissance. Dans le reste de la région, l’activité globale progresse pour le 4e mois consécutif, enregistrant toutefois sa plus faible expansion depuis le début de cette phase de croissance.

Le volume des nouvelles affaires reçues par les entreprises privées de l’Eurozone progresse pour le 4e mois consécutif, le taux de croissance restant inchangé par rapport à son très modeste niveau dumois dernier. Dans le secteur manufacturier, la croissance des nouvelles commandes s’accélère et atteint son plus haut niveau depuis août, stimulée par la plus forte expansion des ventes à l’export depuis mai 2011. En revanche, la hausse des nouveaux contrats reçus par les prestataires de services ralentit pour le 2e mois consécutif.

L’emploi du secteur privé de la zone euro recule pour le 23e mois consécutif, les suppressions de postes s’accélérant marginalement pour le 2e mois consécutif. Les fabricants font état de la plus faible réduction des effectifs depuis juillet, tandis que les prestataires de services signalent la plus forte contraction de l’emploi depuis août.

À l’échelle nationale, si l’Allemagne crée des postes pour la 3e fois depuis 5 mois, en France, l’emploi enregistre son plus fort recul depuis six mois. Dans les autres pays de l’Eurozone, le taux de

suppression d’emplois fléchit, s’inscrivant à son 2e niveau le plus bas depuis plus de deux ans.

Chris Williamson, Chief Economist à Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l’enquête PMI Flash :

« Si l’Indice PMI laisse apparaître des signes encourageants, l’économie de l’Eurozone enregistrant son 5e mois de croissance consécutif en novembre, l’indice moyen de ce début de 4e trimestre signale cependant une très modeste expansion du PIB de la région (0,2 %) et semble indiquer un nouveau ralentissement de la croissance.

Ce nouveau repli de l’Indice PMI, pour le 2e mois consécutif, laisse à penser que la BCE a vu juste en abaissant ses taux directeurs à un plus bas historique lors de sa dernière réunion. Par ailleurs, ce nouveau ralentissement de la croissance va inciter les responsables politiques à prendre de nouvelles mesures pour éviter que la zone Euro n’entre une nouvelle fois en récession.

Les signes d’accentuation des pressions déflationnistes feront également l’objet de toutes les attentions. La baisse des prix de vente s’accélère en novembre, malgré la hausse des prix des achats, la plus forte depuis un an.

Les améliorations se limitent en grande partie à l’Allemagne, où l’Indice PMI du 4e trimestre affiche

sa plus forte progression depuis le début du 2e semestre 2011, signalant une hausse du PIB de 0,5 %. La France, quant à elle, se présente de nouveau comme « l’homme malade de l’Europe ». En effet, l’activité globale du secteur privé français repart à la baisse, augmentant le risque d’un nouveau repli du PIB au 4e trimestre, qui serait synonyme d’un retour à la récession. Parallèlement,

en dehors du noyau franco-allemand, la croissance ralentit et affiche un niveau proche de la stagnation. »

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte