Home > Formation NFP (Module 3) : Bien analyser le rapport NFP après sa publication

Formation NFP (Module 3) : Bien analyser le rapport NFP après sa publication

Comme nous l’avons vu plus tôt dans cette formation, le rapport NFP ne se résume pas à un seul chiffre. Au moment de sa publication, il y a donc plusieurs données à analyser pour savoir si la publication constitue une bonne ou une mauvaise nouvelle, et ainsi anticiper son impact sur le forex et la paire EUR/USD.

*Calculer la moyenne mobile à 3 mois

Il est souvent intéressant de calculer la moyenne des trois précédentes publications pour évaluer un rapoprt NFP. Au-dessus de la moyenne à 3 mois, le rapport NFP étudié peut être considéré comme plutôt bon. Sous la moyenne à 3 mois le rapport NFP peut être considéré comme plutôt décevant. La plupart des calendriers économiques, y compris ceux disponibles sur PFX vous permettent de retrouver les données historiques sur lesquelles vous baser pour effectuer ces calculs.

*Déviation avec le consensus

L’écart entre le chiffre étudié et le consensus officiel est biensur une données primordiale à prendre en compte : Au-dessus du consensus, le rapport NFP peut être considéré comme une bonne nouvelle, tandis que sous le consensus, il sera interprété comme une mauvaise nouvelle. Biensur, plus l’écart avec le consensus est important, plus le rapport NFP est sensé influencer la Dollar, et plus particulièrement la paire EUR/USD.

Il faut aussi tenir compte du fait que le marché s’habitue aux bonnes comme aux mauvaises surprises : Par exemple, une série de NFP supérieurs aux attentes sur plusieurs mois sera de moins en moins influente, les traders s’attendant finalement aux bonnes nouvelles, qui sont davantage intégrées aux cours avant les publications.

*Chiffres précédents

Biensûr, il faut aussi prendre connaissance du niveau du précédent NFP, pour savoir si les créations d’emplois ont accéléré ou ralentit d’un mois sur l’autre. Une hausse des NFP est à considéré comme une bonne nouvelle, sauf si le consensus avanit anticipé une encore plus forte hausse. De même, une baisse ne sera pas forcément considérés comme une mauvaise nouvelle si le consensus avait anticipé une encore plus forte baisse.

*Révisions

Il faut également savoir que les chiffres des NFP sont souvent révisés. Lorsque les chiffres d’un mois donné sont publiés, ils sont accompagnés de la révision des chiffres du mois précédent, et il n’est pas rare que cette révision atteingne 30%, à la hausse ou à la baisse.

Ainsi, une révision haussière des chiffres du mois précédent est à considérer comme une bonne nouvelle, tandis qu’une révision baissière est à considérer comme une mauvaise nouvelle.

*Taux de chômage

Le taux de chômage mensuel ets publié en même temps que le rapport NFP, et contribue également à son influence sur le Forex. Cependant, la comptabilisation du nombre de chômeur est soumis à de nombreuses critiques, notamment en ce qui concerne les chômeurs découragés (qui ne cherchent pas activement un emploi et qui ne bénéficie plus des allocations chômage) qui ne sont pas comptabilisés dans le taux de chômage. C’est pourquoi il faut également s’intéresser au taux de participation.

Globalement, une baisse du taux de chômage est une bonne nouvelle, tandis qu’une hausse du taux de chômage est une mauvaise nouvelle, mais il est surtout intéressant de s’intéresser à la tendance sur plusieurs mois du taux de chômage.

*Taux de participation

Le taux de participation est le %age de la population active (en age de travailler) qui occupe un emploi ou qui en recherche activement un. Si le taux de participation baisse, cela signifie que davantage de chômeurs se découragent, et que l’emploi diminue. Pour qu’une baisse du taux de chômage soit réellement considérée comme une bonne nouvelle, il faut que le taux de participation reste stable ou augmente. Ainsi, une baisse du taux de chômage avec un taux de participation qui baisse constitue une baisse artificielle du chômage qui ne constitue pas un indice de meilleur santé de l’économie.

*Salaires horaires moyens

Les salaires horaires constituent un indicateur d’inflation surveillé de près par la Fed. En effet, la hausse des salaires constitue un indicateur avancé de l’inflation. Par conséquent, des salaires horaires en hausse vont dans le sens d’une politique monétaire plus stricte (positif pour le dollar), tandis que des salaires horaires en baisse plaident davantage pour une politique monétaire plus souple (négatif pour le dollar).

Comment anticiper l’influence et l’impact sur la paire EUR/USD ?

Nous avons donc énuméré ici 6 facteurs qui permettent d’analyser en détail le rapport NFP, pour savoir si il faut réellement le considérer comme une bonne ou une mauvaise nouvelle. Souvent, la vérité se trouve dans les détails, et ces détails peuvent aussi expliquer pourquoi un rapport NFP en apprence bon peut finalement être considéré comme une mauvaise nouvelle

Le mot de la fin

Trader le rapport NFP n’est donc pas un exercice à prendre par dessus la jambe si on veut faire les choses bien, et comme dans tout domaine, l’expérience sera votre amis, et à force de vous y exercer, vous apprendrez à prévoir de plus en plus précisément et de plus en plus intuitivement le rapport NFP, et surtout anticiper son influence sur le Forex. Biensur, tout ceci prend du temps, mais on n’a rien sans rien! D’ailleurs, d’après nous, gagner de l’argent en trading est à la portée de n’importe qui, POURVU qu’il s’en donne les moyens! Le travaille paye, croyez nous!